Moulay Hassan Daki, nouveau président du ministère public

Un magistrat rompu aux rouages du parquet

L’ex-procureur général près la Cour d’appel de Rabat, Moulay Hassan Daki, vient d’être nommé par S.M. le Roi Mohammed VI en tant que procureur général du Roi près la Cour de cassation. Et, à ce titre, il devient président du Ministère public ou encore chef du Parquet.

Natif de la province d’Al Haouz en 1955, il succède ainsi à Mohamed Abdennabaoui, qui vient d’être désigné président de la Cour de cassation. Moulay Hassan Daki est connu dans le milieu médiatico-judiciaire pour son travail réalisé au niveau des poursuites engagées contre les membres des cellules terroristes.

En partenariat avec le bureau central des investigations judiciaires, le nouveau chef du Parquet est souvent animé par un souci de transparence en communiquant régulièrement avec les médias.

Titulaire d’une licence en droit privé à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Rabat Agdal, M. Daki a débuté sa carrière professionnelle en qualité de substitut du procureur du Roi près du centre du juge à Sidi Yahya El Gharb entre 1981 et 1983.

Après plusieurs affectations dans différentes juridictions du Royaume, Moulay El Hassan Daki a été nommé en 1996 procureur du Roi près le tribunal de première instance de Tétouan, avant d’être désigné en mars 2000 au poste de procureur du Roi près la Cour d’appel de Tanger, jusqu’en mai 2001, date de sa désignation en cette même qualité à la Cour d’appel de Rabat.

Moulay El Hassan Daki a obtenu en 2012 un master en droit privé avant de soutenir en 2019 sa thèse de doctorat à la faculté des sciences juridiques, économiques et sociales de Tanger.