Quand le handicap n’est pas une fatalité

ASSOCIATION DES PARENTS D’ÉLÈVES ATTEINTS D’INFIRMITÉ MOTRICE CÉRÉBRALE

Inauguré le 11 janvier 2011, le premier centre d’éveil psychomoteur du Royaume accueille entre 140 et 160 enfants atteints d’infirmité motrice cérébrale. Une structure dotée de tous les moyens médicaux, éducatifs et humains dont ces enfants ont besoin pour leur insertion dans la société.

Aux environs de l’espace Vélodrome, au centre de Casablanca, est niché le siège de l’Association des parents d’enfants atteints d’infirmité motrice cérébrale. Un centre grand, accueillant et chaleureux. Dirigé par un couple merveilleux, Rachid Mekouar et son épouse, Loubna Chérif Kanouni, qui en sont les deux cofondateurs, le centre est l’un des plus importants dans le Royaume.

Il accueille actuellement entre 140 et 160 enfants atteints d’infirmité motrice cérébrale. Le moins que l’on puisse dire, c’est que les conditions dans lesquelles ces enfants sont accueillis et pris en charge sont optimales. Le centre, qui s’étend sur une superficie de plus de 5.000 mètres carrés, est doté de tous les équipements nécessaires dont ces enfants ont besoin.

Un soutien sans failles
L’espace dispose de 12 classes entièrement aménagées et pluridisciplinaires où une équipe de 30 professionnels et éducateurs employés à plein temps se démène pour offrir aux enfants des prestations utiles et efficaces mais surtout un maximum d’amour et d’attention. Tandis que Loubna Cherif Kanouni s’emploie à assurer une organisation impeccable, aidée en cela par sa fille, Aida Mekouar, qui ne ménage aucun effort pour moderniser le centre et renforcer son ouverture sur l’extérieur, Rachid Mekouar, lui, demeure connecté avec les partenaires pour chercher un soutien financier et logistique à même de renforcer les moyens du centre.

La fondation BMCI et la fondation BNP Paribas sont les deux principaux soutiens de l’association. Et ce dès la naissance de celle-ci. Mis à la disposition par l’éducation nationale en 2008, le centre était dans un état délabré. Il a fallu tout rénover pour qu’il devienne fonctionnel. Grâce au soutien sans failles des deux fondations, le centre a pu être superbement réhabilité pour être inauguré le 11 janvier 2011. Une date historique très chère à Rachid Mekouar puisqu’elle célèbre l’anniversaire du Manifeste de l’indépendance, dont son père était parmi les personnalités signataires. En cours de route, d’autres partenaires importants se sont manifestés.

Il s’agit, entre autres, de l’INDH, du conseil régional de Casablanca Settat, de la wilaya de Casablanca, de la fondation OCP, du groupe Yassmine, de Bank of Africa, de la compagnie Atlanta, et de bien d’autres sponsors marocains de grande envergure. Mais l’ambition de cette famille marocaine formidable est encore plus grande. Elle veut développer un réseau de centres d’éveil à travers tout le Maroc et créer une filière de formation dédiée à la prise en charge du handicap.

A l’occasion de la journée nationale du handicap, qui vient d’être célébrée, le mardi 30 mars 2021, cette ambition s’accompagne d’une forte volonté de la famille Mekouar, à savoir améliorer la sensibilisation de tous les publics. «Pour nous, il s’agit d’améliorer la prise de conscience chez tous les Marocains concernant ce problème pour lequel il n’y pas beaucoup de structures d’accueil et de prise en charge. D’où notre mobilisation sans relâche pour sensibiliser les gens à notre action», explique Loubna Chérif Kanouni.