Handala, un bateau humanitaire norvégien à destination de Gaza, fait escale à La Rochelle


Le navire humanitaire norvégien Handala parti d'Oslo le 1er mai et à destination de Gaza, est arrivé le 18 juin à La Rochelle pour une escale de deux jours. Il est reparti dans la nuit du 21 juin.

La Flottille de la Liberté pour Gaza, coordination internationale, a été créée en 2010, par des militant-es des associations de solidarité du Canada, de Norvège, Suède, Espagne, France, des Etats-Unis, dAustralie, de Malaisie, dAfrique du Sud, du Royaume-Uni et de Nouvelle-Zélande, avec lobjectif de briser le blocus. En lien avec des partenaires de la société civile palestinienne à Gaza, les actions sont toujours menées selon les principes de la résistance non-violente. Cette année plusieurs bateaux humanitaires ont donc repris la mer pour voguer vers Gaza

Comme en 2018, Handala a été accueilli à La Rochelle, et malgré la décision prise par les autorités de La rochelle d’interdire tout manifestation fetive ou rassemblement pour l’accueil du bateau, les douze militants qui composent l’équipage ont pu compter sur la solidarité des 25 organisations du Collectif  pour la Paix en Palestine 17 qui ont répondu à l’appel de l’AFPS17 à soutenir cette initiative humanitaire et de protection civique des Gazaouis. Près de 2800 € ont été récoltés afin d’assurer le ravitaillement et les besoins de l’escale. Le solde sera versé par virement sur le compte de la flottille.


Pendant ces trois jours, nombreux ont été les Rochelais à venir les visiter. Mercredi 19 juin, tout l’équipage était invité, par la communauté musulmane, à partager un délicieux couscous à la mosquée de Mireuil. En soirée, un magnifique moment de solidarité, organisé par l’AFPS17, s’est tenu à Mireuil dans une salle comble : plus de 120 personnes pour une présentation de l’équipage par Felipe, le porte-parole brésilien de la campagne "Une flottille pour Gaza’’ et par John, un Canadien chargé de la communication. S’ensuivit la projection du documentaire très actuel au regard des risques en France de l'arrivée de l'extrême droite au pouvoir: "Netanyahou, portrait d'un criminel de guerre ».

Créé par l’artiste et militant palestinien, Naji El Ali tué à Londres en 1987, le petit Handala, figure de BD, symbolise, pour les Palestiniens, l’attente de la reconnaissance de leurs droits à la souveraineté et leur résistance, a toujours le dos tourné, contemplant la souffrance imposée à son peuple.

 

Articles similaires