Hanane Bakour condamnée pour diffamation contre le RNI : un mois avec sursis et 5000 dirhams d'amende


La Chambre correctionnelle de Salé a condamné Hanane Bakour, directrice de publication du site "The Voice", à un mois de prison avec sursis et à une amende de 5 000 dirhams, plus un dirham symbolique de dommages-intérêts au profit du Rassemblement National des Indépendants (RNI), le 12 février 2024. Cette décision judiciaire fait suite à une plainte du RNI en relation avec des accusations de diffamation, dénonciation mensongère, et atteinte à la vie privée, parmi d'autres.

L'affaire a débuté après que Bakour a publiquement critiqué, via un post sur Facebook, l'élection de M’Barka Bouaida comme présidente du Conseil de la région de Guelmim-Oued Noun. Dans son message, Bakour s'interrogeait sur la décision de Bouaida de procéder au vote dans un contexte où un de ses collègues, Abdelouahab Belfkih, ex-secrétaire régional du Parti Authenticité et Modernité (PAM) dans cette région, était gravement blessé et hospitalisé, décédant plus tard en septembre 2021.

Avec une carrière de journaliste s'étendant sur plus de 17 ans, Mme.Bakour a contribué à diverses publications nationales, dont Akhbar Al Yaoum, Al Massae, et Al Jarida Al Oukhra, et a occupé le poste de rédactrice en chef du site alyaoum24.com jusqu'en 2021.

Articles similaires