Guerre à Gaza : la Colombie annonce la rupture de ses liens diplomatiques avec Israël


Le président colombien, Gustavo Petro, lors d'un discours prononcé devant plusieurs milliers de partisans à Bogota, à l'occasion du 1er-Mai 2024, annoncant la rupture des relations diplomatiques avec Israël.


Le président de la Colombie, Gustavo Petro, a annoncé, mercredi 1er mai 2024, la rupture des relations diplomatiques de son pays avec Israël. Le président colombien a qualifié le gouvernement de Benjamin Netanyahu de "génocidaire" dans sa conduite de la guerre dans la bande de Gaza.

"Demain (jeudi), les relations diplomatiques avec l'Etat d'Israël seront rompues (parce qu'il a) un gouvernement, un président génocidaire", a déclaré M. Petro, lors d'un discours prononcé devant plusieurs milliers de partisans à Bogota à l'occasion du 1er-Mai, la journée internationale du travail.

Le mouvement palestinien Hamas a salué cette décision comme une victoire. l'Etat hébreu, lui, a accusé le président colombien de "récompenser" "le mouvement islamiste palestinien". Le ministre israélien des Affaires étrangères israélien, Israël Katz, a qualifié Gustavo Petro d'"antisémite".

"Le président colombien avait promis de récompenser les meurtriers et violeurs du Hamas, aujourd'hui il a tenu promesse", a écrit M. Katz sur X.


"On ne peut pas revenir aux époques de génocide, d'extermination d'un peuple entier", a déclaré le président colombien. "Si la Palestine meurt, l'humanité meurt", a martelé Gustavo Petro devant la foule, déclenchant des vivats et des applaudissements nourris.

"Nous apprécions grandement la position du président colombien Gustavo Petro (...) que nous considérons comme une victoire pour les sacrifices de notre peuple et sa cause qui est juste", a déclaré pour sa part dans un communiqué la direction du Hamas, en appelant d'autres pays d'Amérique latine à "rompre" leurs relations avec Israël.

La Bolivie, gouvernée par un président de gauche, et le Belize, un petit Etat d'Amérique centrale, avaient déjà rompus leurs relations diplomatiques avec Israël en raison de son offensive dans la bande de Gaza en représailles à l'attaque du Hamas le 7 octobre 2023.

L'offensive israélienne sanglante dans la ville de Gaza a coûté la vie jusqu'à présent à 34.568 personnes, majoritairement des civils, selon le ministère de la Santé du Hamas.

Articles similaires