Le groupe Renault maintient le cap

PERSPECTIVES FAVORABLES POUR 2021

Le Groupe Renault Maroc a organisé, le mardi 19 janvier 2021, une conférence de presse pour présenter son bilan de l’année 2020 et ses perspectives pour 2021. En ce début d’année marquée par le manque de visibilité, en raison de la pandémie de Covid-19 à laquelle s’ajoutent de nouveaux variants, tout l’enjeu pour le Groupe Renault Maroc est de maintenir la compétitivité, voire de la renforcer. Quelle stratégie le Groupe Renault Maroc va-t-il déployer? Réponse: «Le premier levier que nous devons actionner, c’est d’abord de retrouver du volume. Lorsque les volumes remontent, nous améliorons nos performances économiques.

Cela va dépendre aussi bien du marché marocain que de la demande à l’exportation», a déclaré Fabrice Crevola, le directeur général de Renault Commerce Maroc. Quand à Marc Nassif, le directeur général de Renault Maroc, il n’a pas manqué lui aussi de souligner que «Nous avons activement travaillé ces dernières années pour le développement de la filière automobile et de notre écosystème industriel afin d’accompagner notre croissance.»

Concernant un éventuel renforcement de la stratégie relative aux ventes de voiture, Fabrice Crevola souligne que «l’entreprise s’appuie énormément sur son réseau de concessionnaires, qui s’adaptent et se réinventent constamment en fonction du contexte. Cela reste complètement au coeur de notre stratégie». «Quand à la production de voitures électriques au Maroc, elle sera liée à l’évolution des normes, à la demande locale, aux législations et aux technologies.

Nous le ferons dès que le marché le demandera», souligne-t-il. «Nous confortons notre position de cinquième pays industriel au sein du groupe, et 14ème pays en termes de ventes. (…) Nos deux usines à Tanger et Casablanca ont clairement démontré leur compétitivité et leur résilience, malgré la forte baisse de la demande en raison de la pandémie», n’a pas manqué de souligner Marc Nassif.

«En 2020, nous avons continué à nous positionner comme une plateforme industrielle majeure pour le groupe. Nos deux usines ont atteint un total de 277.474 véhicules produits en 2020, soit une baisse de 30% par rapport à 2019 (un peu plus de 67.000 véhicules produits à Casablanca, contre presque 210.000 à Tanger)», a fait savoir le PDG de la marque au losange. Et de préciser: «Cette baisse de la production s’inscrit dans le cadre de la baisse de la demande de la marque Dacia dans le monde».

«Nous avons d’ailleurs réussi, pour la quatrième année consécutive, à dépasser la barre des 40%. La marque Dacia, lancée il y a seulement quinze ans, est un solide leader du marché et a même battu son record de part de marché en 2020, avec 28.6% de part de marché». Soit autant de motifs de satisfaction pour le directeur général de Renault Commerce Maroc.


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger