Le gouvernement prolonge la fermeture de Casablanca et décrète celle d'Agadir

SITUATION SANITAIRE INQUIÉTANTE DANS LES DEUX RÉGIONS

Voyant la situation sanitaire se détériorer dans la région de Casablanca, avec néanmoins une légère décélération de la propagation du Covid-19 constatée ces derniers jours, le gouvernement a décidé de prolonger pour quatre semaines supplémentaires les mesures préventives en vigueur au niveau du Grand Casablanca. Les préfectures concernées sont Casablanca, Nouaceur, Mediouna, Berrechid, Benslimane et Mohammedia. Le gouvernement précise qu’il s’agit de la prorogation de l’ensemble des mesures préventives prévues dans le communiqué du gouvernement en date du 23 octobre 2020, ainsi que de celles adoptées auparavant.

Ces décisions interviennent suite aux conclusions des opérations de suivi quotidien et d’évaluation régulière menées par les comités de veille et de suivi. Seulement, depuis l’adoption de ce dispositif restrictif, aucun bilan n’a été réalisé et il n’a fait l’objet d’aucune communication quant à sur son efficacité. Ce même dispositif a été adopté dans la région d’Agadir.

En effet, les autorités de cette ville où les contaminations ont flambé ont annoncé, officiellement, samedi 21 novembre 2020, de nouvelles mesures pour renforcer la prévention de la propagation du Covid-19. Ainsi, parmi les mesures restrictives adoptées, il y a la fermeture des plages ainsi que la fermeture de Souk El Had et des marchés de proximité à 15h.

Il est aussi question de l’obligation de disposer d’une autorisation exceptionnelle de déplacement de et vers la préfecture d’Agadir, l’interdiction de toute forme de déplacement nocturne entre 21h et 06h du matin à l’exception des déplacements pour des raisons de santé et professionnelles ainsi que la fermeture des cafés, des restaurants, des magasins et des grands centres commerciaux à 20h.

Il s’agit également de la fermeture des hammams et des salons d’esthétique à l’exception des salons de coiffure, la fermeture des salles de sport, des parcs et des terrains de proximité ainsi que la suspension du transport via les bus à 21h et l’encouragement du travail à distance dans les cas qui le permettent. La hausse des contaminations dans ces deux régions s’explique par ailleurs par l’augmentation du nombre de tests de dépistage, qui ont connu une forte adhésion des habitants


X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger