Le gouvernement dénonce la démarche irresponsable du président de la CGEM

Le gouvernement de Sa Majesté le Roi dénonce la démarche irresponsable, maladroite et irréfléchie de M. Salaheddine Mezouar, président de la Confédération Générale des Entreprises du Maroc (CGEM), qui a cru devoir commenter la situation interne en Algérie lors d’une conférence internationale tenue à Marrakech, indique le ministère des Affaires Étrangères, de la Coopération Africaine et des Marocains Résidant à l’étranger.

Cette déclaration a soulevé des questionnements au niveau de la classe politique et de l’opinion publique quant à son timing et ses véritables motivations, précise le ministère dans un communiqué.

La CGEM, poursuit la même source, “ne peut se substituer au gouvernement de SM le Roi dans la prise de positions sur les questions internationales et notamment le développement dans ce pays voisin”, ajoutant que la position du Royaume du Maroc à ce sujet est “claire et constante”.

“Le Royaume du Maroc a, en effet, décidé de s’en tenir à une attitude de non-ingérence par rapport aux développements en Algérie. Le Maroc s’abstient de tout commentaire à ce sujet. Il n’a ni à se mêler des développements internes que connaît ce pays voisin, ni à les commenter de quelque manière que ce soit”, conclut le communiqué.


1 commentaire

  • Nasser

    14 Octobre 2019

    De ce côté ci de la frontière, personne ne peut croire que cette déclaration ait été conçue par Monsieur MEZOUAR. Nommé à son poste, bien que contesté, il est tributaire de sa carrière a la seule autorité réelle au Maroc. Ancien ministre dans le domaine il connaît l'adresse de la personne qui donne le la en politique. Mezouar connaissait les instructions vis avis de la situation en Algérie. Alors que cache cet épisode ?

Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case