CGAM Hssabe 970X250

Les géomètres- topographes modernisent leurs prestations

Une plateforme numérique pour la certification des contrats

La mise en place de la plateforme du contrat électronique n’a d’autre but que de lutter contre la concurrence déloyale et l’exercice illégal de la profession.

Professionnaliser et moderniser davantage les prestations de l’ingénieur géomètre-topographe, renforcer la transparence des transactions et lutter contre les pratiques frauduleuses qui nuisent à la profession. Ce sont là les principaux objectifs qui sous-tendent l’adoption par l’Ordre National des Ingénieurs Géomètres-Topographes (l’ONIGT) de la plateforme «QRContrat».

D’ailleurs, l’Ordre n’en finit toujours pas de faire la promotion de cette solution comme outil de validation des documents établis par les IGT et comme moyen de certification de l’ONIGT des prestations réalisées par les professionnels. Pour Khalid Yousfi, président de l’ONIGT «l’adhésion des IGT du secteur privé et l’engagement des Conseils régionaux de l’ONIGT ont donné à cette plateforme la place escomptée». Ainsi, «la plateforme «QR Contrat» est devenue actuellement un outil de validation des documents établis par les IGT du secteur privé et un moyen de certification de la part de l’ONIGT de leurs prestations », dit-il. «Elle garantit en outre plus de transparence, plus de traçabilité et plus de sécurité dans les interventions professionnelles des IGT», ajoute -t-il en substance.

Mise en place en mai 2019 et opérationnelle depuis juillet 2019, la nouvelle plateforme a été conçue par l’Ordre national pour garantir plus de transparence, de traçabilité et de sécurité dans les interventions des IGT.

Bonnes pratiques
Ainsi, pour garantir l’adhésion de tous les professionnels à cette plateforme, l’ONIGT a adopté une décision à travers son Conseil national instaurant l’obligation pour les professionnels d’utiliser cette solution pour valider les contrats liant les IGT du secteur privé à leurs clients (citoyens et opérateurs privés) et certifier les documents.

Selon l’ONIGT, la mise en place de cette plateforme permettra de migrer vers une gestion intelligente de l’information et contribuera à assurer la spatialisation, la sécurisation et l’archivage des contrats numériques des IGT et des données spatiales y afférentes. Ainsi, l’ingénieur topographe peut joindre aux informations attributaires de son contrat une donnée à caractère spatiale faisant référence à l’affaire qui fait l’objet de la prestation topographique.

Autre avantage de taille en termes de sécurisation qu’offre la plateforme est «la possibilité pour l’ingénieur d’éditer, de valider et de générer le code QR du contrat», souligne avec force le président de l’ONIGT. Le code généré est, en effet, crypté et contient des informations attributaires et spatiales sur la prestation. De même, la plateforme permet d’archiver d’une manière structurée les documents liés à un contrat établi par l’IGT, ce qui lui permet de construire son propre référentiel technico-juridique.

Pour l’Ordre national des ingénieurs géomètres-topographes, la mise en place de la plateforme QR Code présente un intérêt particulier et une opportunité à saisir, permettant l’évolution des bonnes pratiques des IGT et la lutte contre la fraude en préservant les intérêts des citoyens. «L’application du QR Code a contribué à mettre en place des plateformes web sécurisées, assurant l’authenticité de l’information, les meilleures conditions de transparence et capitalise le patrimoine informationnel, attributaire et spatiale, produit par les IGT», précise l’Ordre des géomètres- topographes.