LE CONFLIT ENTRE ISRAËL ET LE HAMAS ENTRE DANS SON SIXIÈME MOIS

A Gaza, le Maroc au chevet d’une ville meurtrie

Tandis que la guerre fait rage dans la bande de Gaza et que 2 millions de Palestiniens sont menacés de famine, Le Maroc s’est distingué comme le premier pays à avoir réussi à acheminer de l’aide humanitaire par voie terrestre


«Le Maroc est le premier pays à acheminer, par cet itinéraire terrestre inédit, son aide humanitaire et qui sera livrée directement aux populations bénéficiaires ». C’est par ces mots que la diplomatie marocaine a annoncé la prouesse à la fois humanitaire et diplomatique réalisée par le royaume.

40 tonnes de denrées alimentaires, y compris des denrées de première nécessité ont été envoyées le mardi 12 mars 2024, puis acheminées par voie terrestre au profit de la population de Gaza, sur instruction du roi Mohammed VI. L’aide alimentaire est arrivée à l’aéroport Ben-Gourion avant d’être transférée au point de passage de Kerem Shalom, entre Israël et Gaza, où elle a été prise en charge par le Croissant- Rouge palestinien.

Au-delà de l’aide institutionnelle, déployée à travers la Fondation Mohammed V pour la Solidarité, le souverain a pris en charge, sur ses deniers personnels, une grande partie de l’aide acheminée, en particulier celle destinée aux nourrissons et aux enfants en bas âge.

Contrôlée par Israël, l’aide internationale subit des restrictions sans précédent avant de parvenir à la bande de Gaza, un territoire de 2,4 millions d’habitants où l’Organisation des nations unies (ONU) redoute une famine généralisée, alors que le conflit entre le mouvement palestinien Hamas et l’armée israélienne entre dans son sixième mois.

Président du Comité Al-Qods, une Institution Arabo-Islamique formée en 1975 par les pays membres de l’Organisation de la coopération islamique, en reconnaissance du statut particulier d’Al-Qods, le roi a donné ses instructions à l’Agence Bayt Mal Al-Qods - une agence marocaine qui a pour mission de préserver le patrimoine culturel et historique de la ville sainte - pour fournir une aide alimentaire aux populations de la ville sainte.


2 000 paniers alimentaires bénéficiant à 2 000 familles vivant à Al Qods seront distribués et 1 000 repas servis quotidiennement aux Palestiniens de la ville. L’aide prévoit également la mise à disposition d’une salle de coordination des urgences à l’hôpital de Jérusalem.

«Il s’agit d’une opération diplomatique de grande envergure. Le Maroc a réussi un coup de maître en démontrant l’influence dont il dispose pour peser sur les affaires du monde, en étant le premier pays à avoir obtenu de l’Etat Hébreu l’acheminement directe de l’aide humanitaire aux palestiniens de Gaza, sans restriction aucune », a réagi une source diplomatique sous le couvert de l’anonymat.

Une famine généralisée
L’initiative royale a été saluée par de nombreuses personnalités politiques et experts à travers le monde. Le porte-parole de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient (UNRWA) à Gaza, Adnan Abu Hasna, a salué l’impact très positif de cette aide ainsi que leadership du royaume dans la région.

Partageant le même constat, Jack Lang, président de l’Institut du monde arabe s’est réjoui d’un « acte d’une immense générosité, conforme et fidèle à l’engagement personnel depuis toujours de Sa Majesté le Roi en faveur du peuple palestinien ». L’opération militaire israélienne sanglante dans la bande de Gaza a coûté la vie, jusqu’à aujourd’hui, à plus de 31 000 personnes innocentes, en majorité des civils, entraînant une réprobation mondiale.

Le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrel, a dénoncé, mardi 12 mars 2024, « l’utilisation de la faim comme arme de guerre à Gaza », lors d’un discours au conseil de sécurité des Nations Unies.

La position du Maroc vis-à-vis du conflit qui fait rage dans la ville de Gaza est demeurée constante. Le Royaume appelle régulièrement avec insistance à l’arrêt immédiat, global et durable de la guerre israélienne et à garantir la protection des civils et des infrastructures.

Articles similaires