Le Front Polisario agite une nouvelle ‘’menace de guerre’’ contre le Maroc


Le 16e Congrès du polisario, qui a déjà duré cinq jours (du 13 au 17 janvier 2023) et finira par se prolonger sur deux jours supplémentaires, a réuni, au camps Dakhla, non loin de Tindouf en Algérie, plus de 2200 participants et 370 invités parmi lesquels des représentants vénézuéliens, cubains, nigérians ou sud-africains, mais aussi et surtout des partis espagnols Podemos et Izquierda Unida représentés au gouvernement de Pedro Sanchez et connus pour leur soutien aux séparatistes, rapporte la presse espagnole. Sans surprise, la devise de ce congrès était la poursuite de la ‘’lutte armée’’ contre le Maroc et la réélection attendue de Brahim Ghali à la tête des milices des séparatistes.

Sidi Ougal, directeur général de la sécurité, de la documentation et de la protection des institutions du Polisario, a animé un point presse au cours duquel il a proféré des menaces de guerre contre le Maroc.

Articles similaires