Frappée de plein fouet par le boycott, Centrale Danone absente du SIAM 2019

Si cette 14ème édition du SIAM réalise d’ores et déjà un franc succès, il n’en demeure pas moins que des évènements singuliers ont marqué cette édition. Il s’agit par exemple de l’absence très remarquée de la société Centrale Danone. Cette filiale du géant laitier français, Danone, a toujours participé au salon international de l’agriculture de Meknès, depuis son lancement, il y a 14 ans. Une participation qui était souvent productrice d’une certaine influence sur la filière laitière toute entière.

D’aucuns estiment que cette absence s’explique par les effets du boycott qui avait frappé la société depuis le lancement de ce mouvement sur les réseaux sociaux, le 20 avril 2018. Ce boycott, il faut bien le dire, a provoqué des dégâts financiers et commerciaux considérables pour cet opérateur laitier. Au second semestre 2019, la société a annoncé officiellement avoir essuyé une perte financière sèche de 538 millions de dirhams.

Un déficit qui s’est aggravé au cours du premier trimestre 2019 avec une prévision défavorable tablant sur une perte de plus de 600 millions de dirhams au premier semestre 2019. Ce double déficit financier, aggravé par les difficultés commerciales de la société, a conduit à la chute de Centrale Danone qui tenait, il y a seulement un an, le leadership incontesté du marché laitier.

Il a fallu l’implication du président du groupe Danone, Emmanuel Faber, pour redresser un peu la barre. Mais malgré cette implication qui s’est conclue par une baisse des prix des produits laitiers, n’a pas réussi à sortir Centrale Danone de la situation catastrophique dans laquelle elle sombre.


Laisser un commentaire