BP swipe-970x250

La France veut inclure la question du Sahara dans les débats du Sommet euro-méditerranéen d'Alicante


Emmanuel Macron, président français

Le conflit sur la souveraineté du Maroc sur son Sahara entrera "sûrement" dans les débats du sommet des pays euro-méditerranéens ce vendredi 30 septembre 2022 à Alicante, en Espagne, bien qu'il ne figure pas à l'ordre du jour officiel, rapporte l’Agence de presse espagnole EFE.

Des sources de l'Elysée ont souligné que les conséquences de ce conflit dans le contexte de la crise énergétique et de l'approvisionnement en gaz en Europe pourraient inclure la question dans les pourparlers entre les chefs d'État et de gouvernement des neuf pays du sud de l'Union européenne (UE), en plus de la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et du président du Conseil européen, Charles Michel. L’Algérie a décidé, le 31 octobre 2021, de ne plus renouveler le contrat liant Sonatrach à l’ONEE relatif à l’approvisionnement en gaz naturel via le gazoduc Maghreb-Europe. De ce fait, elle a réduit le débit du gazoduc en direction de l’Espagne après que Madrid ait adopté une nouvelle position en mars dernier sur le dossier du Sahara en reconnaissant l’initiative marocaine d’autonomie comme la solution la plus sérieuse et la plus crédible pour le règlement définitif du différend.

La France veut insinuer que ce différend impacte l’approvisionnement de certains pays européens. Elle tente de dissimuler une vérité patente: l’Algérie exerce un chantage gazier sur toute l’Europe dans le dessein d’atteindre à l’intégrité territoriale du Royaume. En vérité, si l’Europe manque de gaz, c’est aussi à cause de la guerre en Ukraine puisque la Russie a arrêté ses exportations vers une grande partie de l’Europe.

M. K.

Articles similaires