France : découverte d'une tête de sanglier devant un consulat marocain


(Photo: Mattis Fournier)

Une enquête a été lancée par la justice française suite à un incident survenu le dimanche à Biguglia, en Corse, où une tête de sanglier a été déposée devant le consulat du Royaume du Maroc, dimanche 27 août 2023. Cette affaire est traitée sous le chef d'accusation de "provocation à la discrimination et à la haine raciale".

L'incident a eu lieu à la mi-journée, lorsqu'une tête de sanglier tranchée a été découverte à l'entrée du consulat. Les autorités ont rapidement retiré la tête, et aucune inscription ou revendication n'a été identifiée sur les lieux.


Le préfet de Haute-Corse, Michel Prosic, s'est prononcé sur l'incident, condamnant fermement cet acte. Dans un communiqué officiel, il a tenu à exprimer son soutien total à la consule générale du Maroc, à son équipe et à la communauté marocaine résidant en Haute-Corse.

De son côté, la consule générale du Maroc en Corse, Najoua El Berrak, a affirmé sa condamnation des faits tout en appelant à la prudence en attendant les résultats de l'enquête. Elle a précisé avoir reçu des messages de solidarité de plusieurs responsables politiques corses, y compris de Gilles Simeoni, président de la collectivité de Corse.

Il est important de souligner que la Corse abrite une importante diaspora marocaine. D'après des données de l'Insee datant de 2021 et portant sur l'année 2018, le Maroc se positionne comme le principal pays d'origine des immigrants en Corse, représentant près de 30% de cette population.

Articles similaires