Une caution de retour pour 47 000 étudiants marocains

La France adopte la controversée loi sur l'immigration durcissant les conditions de vie des étrangers


Gérald Darmanin, le ministre de l’Intérieur français à la tribune de
l’Assemblée nationale le 19 décembre 2023.


Après plusieurs semaines de tractations et de hauts et de bas au sein de la classe politique française débouchant sur un premier rejet avec fracas le 11 décembre, la loi sur l’immigration porté par le ministre de l’Intérieur français Gérald Darmanin a été adoptée à l’Assemblée nationale française dans la soirée du mardi 19 décembre 2023. Cette loi prévoit un ensemble de dispositions durcissant les conditions de vie des étrangers sur le sol français. Certaines d’entre elles concernent directement les étudiants étrangers, dont 47 000 Marocains, qui constituent la première communauté estudiantine étrangère en France.

Le texte instaure une majoration des frais de scolarité pour les étrangers issus de pays extracommunautaires, la mise en place de quotas pluriannuels ou le versement d’une caution de retour pour les étudiants, qui leur sera restituée lorsqu’ils quitteront la France, le durcissement du regroupement familial et de l’accès à certaines allocations, le séjour et les demandeurs d’asile, l’éloignement facilité en cas d’infractions graves.... Le texte a été voté par 349 voix pour et 186 voix contre, sur 535 votants, une majorité atteinte grâce au soutien inattendu de l’extrême droite.

La plupart des députés de la majorité présidentielle et des partis Les Républicains (LR, droite) et Rassemblement national (RN, extrême droite) ont voté pour cette loi. Cependant, nombre de députés des partis composant la majorité présidentielle s’est élevé contre ce texte : 27 députés ont voté contre, et 32 se sont abstenus. En désaccord avec le texte, le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, a remis mardi soir une lettre de démission à la Première ministre Elisabeth Borne, qui ne s’est pas encore prononcé sur l’acceptation ou non de cette démission, selon le quotidien Le Figaro. Pour le Rassemblement national de Marine Le Pen, ce projet de loi immigration est une aubaine, « une incontestable victoire idéologique du RN »

Articles similaires