France: Hausse des cas de discrimination raciale et religieuse

Face aux résultats alarmants de la deuxième édition de l’enquête «Trajectoires et Origines», réalisée par l'Institut national d’études démographiques (Ined) et l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) et publiée le 15 juillet 2022, les défenseurs des droits humains en France s’inquiètent de l’ampleur des discriminations et de la faiblesse persistante des recours au sein de la société française.

Il en ressort une augmentation des discriminations au cours des dix dernières années: 19% des 18-49 ans ont déclaré avoir (souvent ou parfois) subi des traitements inégalitaires ou des discriminations au cours des cinq dernières années, contre 14% en 2008. Ces discriminations concernent principalement les femmes, en raison du critère du sexe. Les immigrés (27%) et leurs descendants (28%), les natifs d’outre-mer (33%) et leurs descendants (36%) en pâtissent le plus. D’après les victimes de ces attitudes racistes, les discriminations se rapportent à leur origine, leur nationalité ou leur couleur de peau.

Par ailleurs, plus d’une personne sur dix de confession musulmane souffre de discrimination religieuse. En comparaison avec l’état des lieux il y a dix ans, la discrimination religieuse était deux fois moins répandue. Enfin, très peu de victimes dénoncent ces actes. En effet, seules 7% des personnes déclarant avoir subi des discriminations ont entrepris des démarches auprès d’une association, d’un syndicat ou des défenseurs des droits de l’Homme et seulement 2% ont porté plainte.

M. K.

Articles similaires