Football: inquiétudes sur la Botola

Plusieurs clubs nationaux ont vu certains de leurs membres testés positifs au Covid-19. Mais la FRMF rassure, alors que la compétition doit reprendre le 27 juillet.

C’est ce 27 juillet que doivent reprendre les différents championnats nationaux de football, tel que l’avait annoncé le président de la Fédération royale marocaine de football (FRMF), Fouzi Lekjaâ, le 23 juin. À cet égard, le communiqué du gouvernement Saâd Eddine El Othmani de ce 19 juillet relatif au passage à la phase 3 du confinement fait explicitement mention du fait que les manifestations sportives sont de nouveau autorisées, du moment qu’elles se tiennent à huis clos.

Mais en même temps, on constate que les clubs concernés ne sont pas prémunis du Covid-19, à l’instar du Rachad Bernoussi qui vient de voir, ce 17 juillet, son joueur Hamza Iajour testé positif. Auparavant, ce sont l’Ittihad de Tanger, le Racing de Casablanca et l’Olympique de Marrakech qui avaient été frappés. De quoi donc faire revenir en arrière la FRMF? Car comme chacun sait, les risques de contaminations ne sont pas nuls, et même s’il est pour l’heure question, depuis le 25 juin, d’une période transitoire de trente jours, où seuls dix joueurs sont au maximum autorisés à s’entraîner en même temps, en plus d’effectuer tous les trois jours des tests, l’inquiétude demeure.

Rencontres à huis clos
On a, ainsi vu, plusieurs clubs renoncer à des matchs amicaux, et on peut toutà- fait imaginer certains d’entre eux boycotter le championnat si la situation sanitaire se dégrade. Ce dont semble avoir conscience la FRMF. Ainsi, la fédération vient de se fendre, ce 16 juillet, d’un guide de mesures à suivre pour les clubs, comportant des règles draconiennes en matière de distanciation physique et d’hygiène.

Avec donc, à l’évidence, comme objectif de rassurer. De plus, elle a demandé aux clubs d’accélérer la cadence en matière de tests, car la majorité sont à la traîne: seuls l’Association de Salé, le Chabab d’Al Hoceima, le Fath de Rabat, l’Ittihad de Tanger, le Mouloudia d’Oujda, le Raja de Béni Mellal, le Rapide d’Oued Zem et la Renaissance de Berkane sont dans les clous et se sont d’ailleurs vu féliciter par la FRMF. Comme deadline, M. Lekjaâ a donné aux présidents des clubs, lors d’une entrevue en visioconférence avec eux le 17 juillet, le 22 juillet, sous peine d’être sanctionnés.

La reprise du championnat, s’il est finalement maintenu, devra d’abord donner lieu à la tenue des matchs en retard, et seulement, à partir du 12 août, pourra se poursuivre la compétition, avec la 21ème journée qui avait été stoppée net le 13 mars après la confrontation entre le Rapide d’Oued Zem et la Renaissance de Zemamra (victoire 2-1 de la première équipe).

En même temps, quatre clubs, à savoir le Raja et le Wydad de Casablanca, le Hassania d’Agadir et la Renaissance de Berkane devront également disputer des matchs comptant pour les compétitions africaines, à savoir la Ligue des champions pour les deux premiers et la Coupe de la confédération pour les deux autres. Le Raja a même encore une rencontre de prévue à disputer en Coupe des champions Mohammed- VI face à l’Ismaily d’Égypte, pour le compte de la demi-finale retour de la compétition.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger