Football: Comment Soufiane Rahimi, enfant du Raja, a conquis l’Asie et le monde arabe


Dans une Asie où évoluent désormais Cristiano Ronaldo, Karim Benzema ou encore Neymar, c’est bien un Marocain qui s’impose comme la star incontestée de cette saison 2023-2024. Et il s’appelle Soufiane Rahimi. L’attaquant de 27 ans a inscrit, samedi 25 mai, un précieux doublé lors de la finale retour de la Ligue des champions d’Asie, permettant ainsi à son club émirati d’Al Ain de remporter le titre face aux Japonais de Yokohama FM. 

Une performance qui a valu au Soufiane Rahimi de rafler le prix du meilleur buteur de la compétition avec 13 buts en autant de matchs, et celui du meilleur joueur. À noter également qu’il a délivré six passes décisives durant la même compagne. 

Mais avant cette finale et ce grand sacre, le deuxième du genre dans l’histoire d’Al Ain après celui de 2003, c’était bien en quart de finale face aux Saoudiens d’Al Nasr que Soufiane Rahimi a conquis le public asiatique et arabe. Tout le monde s’attendait à ce que Cristiano Ronaldo et le reste de l’armada d’Al Nasr, dont Sadio Mané ou encore Mario Brozovic, soient les vedettes de cette double confrontation. Mais c’était sans compter sur l’ancien joueur du Raja de Casablanca qui qualifie son équipe avec à la clef un but à l’aller et deux autre au retour. Ce jour-là, Soufiane Rahimi a éclipsé un quintuple Ballon d’Or. « Mais qu’est ce qu’il fait en Asie ?», « Sa place est en Premier League ou la Liga » s’excitent, sur les réseaux sociaux, les supporters arabes.


Grâce à cette prestation XXL, le très polyvalent attaquant fait enfin son retour en mars dernier avec la sélection nationale, après avoir été snobé par Walid Regragui pour la CAN 2024 en Côte d’Ivoire. Pour les fans des Lions de l’Atlas, Soufiane Rahimi peut être la solution tant attendu à la crise de l’animation offensive au sein de la sélection. 

Soufiane Rahimi ne va pas s’arrêter-là. Après avoir éliminé Cristiano Ronaldo et Cie, c’est au tour d’Al Hilal, club encore plus prestigieux qu’Al Nasr en Arabie saoudite et autant renforcé d’anciens joueurs de grands championnats européens, de subir le même sort. Ainsi, Rahimi claque un triplé et porte son club jusqu’en finale. La suite, on la connaît tous. 

 

Articles similaires