Football: Coach Vahid toujours en poste selon la FRMF, jusqu’à quand?

Annoncé depuis plusieurs semaines sur le départ, l’entraîneur de l’équipe nationale de football, Vahid Halilhodzic, reste encore en poste. C’est ce qu’a indiqué ce lundi 2 mai 2022 la Fédération royale marocaine de football (FRMF), dans un communiqué publié “en réaction à ce qui a été rapporté par certains médias électroniques et aux informations qu'ils ont publiées” à ce propos.

Et de préciser que M. Halilhodzic, qui se trouve depuis plusieurs semaines en vacances en Bosnie-Herzégovine, son pays d’origine, où il a passé le mois sacré du Ramadan, devrait rejoindre son poste au Complexe Mohammed-VI de la forêt de Maâmora, dans la banlieu de la ville de Salé, “cette semaine, comme cela avait été annoncé précédemment”. Sauf que le diable se nichant, comme le dit l’adage, dans le détail, la FRMF s’est en fait bien gardée de confirmer celui que l’on surnomme “coach Vahid” pour les prochaines échéances, à savoir les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) qui se tient en 2023 en Côte d’Ivoire et surtout la Coupe du monde qu’accueille du 21 novembre au 18 décembre 2022 le Qatar.

Car son communiqué insiste juste que le sélectionneur n’a pas encore rencontré le président de la fédération, Fouzi Lekjaâ, cependant que ce dernier avait lui-même révélé lors d’une intervention sur les médias sociaux en date du 7 avril 2022 qu’aussitôt revenu au Maroc, M. Halilhodzic aurait un tête-à-tête avec lui et qu’il est attendu du technicien bosnien qu’il accepte le retour en sélection des bannis de la sélection que sont Hakim Ziyech et Noussair Mazraoui ainsi que, dans une moindre mesure, Abderrazak Hamdallah, sous peine de se retrouver licencié.

“Dans un système, dans l’entreprise, dans l’administration, dans la famille, dans la société, un groupe de 50 personnes, quand il vit ensemble pendant des années, il y a toujours des problèmes qui surgissent, il faut les corriger. On va les corriger de la meilleure manière possible et la meilleure manière permettant à Hakim de regagner l’équipe nationale, à Mazraoui de regagner l’équipe nationale et à d’autres parce que l’équipe nationale est un patrimoine de tous les Marocains,” avait déclaré M. Lekjaâ, ce qu’avait mal pris M. Halilhodzic en déclarant le lendemain dans les médias bosniens que la sortie du président de la FRMF ne l’“intéress[ait] pas”.

En tout cas, plusieurs sources assurent que les négociations seraient très avancées avec l’entraîneur portugais André Villas-Boas, qui a notamment coaché dans le passé les clubs de Porto, au Portugal, de Chelsea et de Tottenham, en Angleterre, et de l’Olympique de Marseille, en France.