4 projets marocains parmi les 33 soutenus par le Fonds de la Mer rouge

Parmi les initiatives cinématographiques choisies pour recevoir un financement du Fonds de la Mer rouge, quatre projets marocains se distinguent. Ces derniers, issus d'une sélection globale de 33 projets provenant de l'Arabie Saoudite, du monde arabe et d'Afrique, bénéficieront d'un appui conséquent pour leur réalisation.

Les œuvres marocaines retenues sont : la série "Que la terre brûle" de Sofia Alaoui, le documentaire "Femmes au soleil" de Meriem Addou, le film "Alfirdaous" réalisé par Alaa Eddine Aljem et "Voler comme un oiseau" de Mehdi Ayoubi.

Selon un communiqué du Fonds, cet engagement vise principalement à renforcer l'industrie cinématographique de la région, mettant un accent particulier sur l'Arabie Saoudite. Cette action s'inscrit dans la stratégie du Festival international du film de la Mer Rouge, qui ambitionne de découvrir et de promouvoir le talent local.


La diversité et l'innovation sont au cœur de cette sélection, illustrant ainsi la richesse des narrations en provenance d'Arabie Saoudite et des territoires adjacents. Elle englobe une variété de genres, allant des longs-métrages aux documentaires et films d'animation.

Cette démarche est envisagée comme un levier pour revigorer le panorama culturel, stimulant par là même les échanges et la compréhension mutuelle entre l'Arabie Saoudite, le monde arabe et l'Afrique.

Articles similaires