Flambée des contaminations au COVID-19: les marocains réclament plus de détails

Depuis le début du déconfinement, le Maroc a enregistré les plus gros bilans depuis le début de l’épidémie du coronavirus dans notre pays. Le re-confinement de Safi, suite au cluster apparu dans une usine de transformation du poisson de la ville, déstabilise les Marocains.

Alors que les Marocains attendent la levée de l’état d’urgence sanitaire, prévue le 10 juillet 2020, le déconfinement semble faire un pas en arrière. En effet, la ville de Safi a été placée en quarantaine totale, suite à l’apparition d’un foyer dans une usine de transformation du poisson de la ville (lire l’article de Aïssa Amourag).

La situation épidémiologique au Maroc ne rassure pas. Après le scandale de Lalla Mimouna, le foyer d’El Marsa, petite ville située à une vingtaine de kilomètres de Laâyoune, ayant conduit au re-confinement de la capitale de la province et le “cluster” de Safi, le bilan du coronavirus continue de monter, enregistrant ainsi un total de 14.329 cas, ce lundi 6 juillet 2020. Malgré les déclarations rassurantes des experts marocains, notamment celle du ministre de la Santé, Khalid Aït Taleb, qui a assuré que le Maroc contrôle parfaitement la propagation du Coronavirus, tous les indices prouvent le contraire. Le taux de mortalité reste certainement faible, mais la pandémie prend de plus en plus de l’ampleur. 800 contaminations à Lalla Mimouna, 400 contaminations à Safi, et 145 contaminations à Laâyoune, ville qui a été épargnée de tout foyer depuis l’arrivée du Covid-19 au Maroc, la situation est plus que jamais inquiétante.

Maintien des frontières fermées, re-confinement ou maintien du confinement pour plusieurs villes, le Maroc se dirige-t-il vers un re-confinement général au lieu d’une levée de l’état d’urgence sanitaire? En tous cas, plusieurs rumeurs rôdent affirmant l’hypothèse d’un éventuel re-confinement, pour contrôler la propagation alarmante du Coronavirus. Avec le manque de détails dans les déclarations consacrées à l’annonce des chiffres de contaminations au Maroc, l’inquiétude bat son plein.

Des déclarations plates
Que sont devenues les cueilleuses et travailleuses de la fraise de Lalla Mimouna? Les décès déclarés ces derniers jours concernent-ils ce foyer? Comment est l’état des contaminés de Safi? Asymptomatiques, patients à risques ou patients stables? Leurs familles, amis, voisins sontils examinés? Que font les services pour contrecarrer le virus chez l’entourage des cas détectés dans ces foyers?

Apprendre à vivre avec le Coronavirus, c’est bien, mais pour ce faire les Marocains doivent avoir le détail de ce qui se déroule derrière les déclarations plates du ministère de la Santé pour mieux comprendre l’impact de ces foyers sur l’évolution de la situation épidémiologique dans notre pays. Hôpitaux saturés, décès par centaine, et contaminations par milliers… Les Marocains craignent le pire et éprouvent plus que jamais le besoin d’être rassurés. L’OMS a appelé, vendredi 3 juillet, les pays touchés par le Covid-19 à «se réveiller» et à «engager le combat»: «S’il vous plaît, n’ignorez pas ce que vous disent les chiffres», a déclaré un responsable des urgences sanitaires à l’OMS.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger