Sept films à la conquête du Grand Prix Dakhla

10e édition du festival international du film de Dakhla

Ce rendez-vous cinématographique, organisé par l’Association d’animation culturelle et artistique des provinces du Sud, devrait enregistrer la participation de 35 films issus de seize pays.

Dakhla va vibrer à nouveau au rythme du septième art. La région sud abritera du 8 au 12 décembre 2021 la 10e édition du Festival international du film. Ce rendez- vous cinématographique, organisé par l’Association d’animation culturelle et artistique des provinces du Sud, devrait enregistrer la participation de 35 films issus de seize pays.

Sept longs-métrages en provenance du Maroc, de la Côte d’Ivoire, du Nigeria, du Ghana, de l’Égypte, du Cameroun et du Burkina Faso sont en lice pour la compétition officielle pour remporter le «Grand prix Dakhla».

Il s’agit du film «Annatto», de la réalisatrice et scénariste marocaine Fatima Ali Boubekdi, «La nuit des rois», du réalisateur ivoirien Philippe Lacôte, du film nigérian «Juju stories», des trois réalisateurs C.J. Obasi, Abba T. Makama et Michael Omonua, «Amansa Tiafi», du réalisateur ghanéen Kofi Ofosu-Yeboah, «Bendskins» produit par la réalisatrice camerounaise Narcisse Wandji, ainsi que les films «Fragile» et «La Traversée» respectivement réalisés par l’Égyptien Ahmed Rashwan et la Burkinabè Irène Tassembédo.

Ces projections seront passées au crible par un jury présidé par le réalisateur et producteur sénégalais Moussa Touré, qui sera épaulé par d’autres professionnels du cinéma comme le réalisateur marocain Mohamed Ahd Benssouda, l’actrice béninoise Tela Kpomahou, l’actrice égyptienne Mi Omar et le réalisateur congolais Fila David Pierre. Des hommages seront rendus à l’actrice et comédienne marocaine Mouna Fettou et au scénariste réalisateur franco-marocain Jérôme Cohen-Olivar.

Colloques et ateliers de formation
Parallèlement, des courts-métrages seront aussi proposés au grand public, ainsi que six documentaires qui relatent la culture, l’histoire et l’espace sahraoui hassani, seront également projetés. Deux colloques sont aussi prévus. Le premier, intitulé «La littérature et le cinéma», enregistrera la participation d’écrivains et cinéastes marocains, et ceux en provenance d’autres pays du continent et des pays arabes.

Tandis que le second, qui abordera les «Perspectives de la production des films documentaires dans les provinces du Sud», sera animé par les cinéastes des régions du Sud, indiquent les organisateurs. Des ateliers de formation sur «l’écriture d’un film documentaire» et «la production d’un court-métrage», destinés aux adhérents des ciné-clubs des provinces du Sud, seront aussi organisés avant l’ouverture et tout au long des journées du festival.

Le court-métrage de l’un des bénéficiaires sera produit par la direction du Festival en partenariat avec London ArtHouse Film Festival, précisent-ils.