BP swipe-970x250

Le FICAM réussit son 20e anniversaire

Le public a retrouvé avec plaisir le plus grand rendez-vous consacré à l’industrie de l’animation dans la région

Pour son 20e anniversaire, les organisateurs du Festival international du cinéma d’animation de Meknès (FICAM) ont voulu marquer le coup après deux ans d’arrêt à cause du Covid-19. Un pari réussi grâce à la présence d’invités de qualité, la forte influence du public favorisée par le timing parfait, et l’enrichissement du débat sur le développement de l’industrie de l’animation dans le Royaume.

Du beau temps, des invités de renom, et un public plus que jamais impatient de retrouver son festival préféré. Tous les ingrédients sont là pour célébrer comme il le faut le 20ème anniversaire du Festival international de cinéma d’animation de Meknès (FICAM), qui s’est tenu du 6 au 11 mai 2022. Après deux ans d’interruption forcée, pandémie du Covid-19 oblige, la cité ismaélienne a retrouvé ainsi l’un de ses événements culturels et artistiques majeurs, si ce n’est le plus majeur.

Et pour ce retour tant attendu par les amoureux de l’animation et de son cinéma, qui sont de plus en plus nombreux au Maroc, notamment parmi les jeunes, le FICAM, organisé par la Fondation Aïcha en partenariat avec l’Institut français de Meknès, a frappé fort, comme il en a toujours eu l’habitude, en invitant des figures qui ont façonné et marqué cet art à l’échelle internationale. Dans le théâtre de l’Institut français de Meknès, lors de la cérémonie d’ouverture, le public présent a d’emblée eu droit à un des moments phares de cette édition. À l’appel du directeur artistique du festival, Mohamed Beyoud, résonne une voix facilement reconnaissable par les fans de l’animation, et déclenche une vague de rires et d’applaudissements dans la salle. Il s’agit de la voix française d’Homer Simpson, protagoniste légendaire de l’une des séries les plus mythiques de l’histoire de l’animation: les Simpsons.

Invités de marque
Accompagné par Véronique Augereau, son épouse dans la vraie vie mais aussi dans la série en tant que Marge Simpson, le couple reçoit un hommage chaleureux à la hauteur de leur héritage qui s’étend sur deux décennies. “Nous sommes très émus et honorés par cet hommage. C’est un plaisir d’être ici pour ce festival que nous découvrons pour la première fois, mais avec tellement de plaisir et d’admiration”, nous confie le duo.

À l’opposé du couple Simpson, un autre invité de marque connaît très bien le festival et ne cache pas sa joie et son engouement de retrouver Meknès et son FICAM. Michel Ocelot, figure emblématique de l’industrie de l’animation, dont les chef-d’oeuvres comme Kirikou, Princes et princesses ou encore Azur et Asmar ont marqué des générations, a été particulièrement au coeur de cette 20e édition. Le réalisateur français de 78 ans a octroyé au festival l’exclusivité de diffuser en avant première des extraits de son projet de long métrage intitulé “Pharaon, le sauvage et la princesse. ““C’est un sentiment de retour à une vie agréable. Ce temps béni m’a manqué quand je tournais mon dernier film en Lorraine en France”, nous affirme le vétéran du cinéma d’animation, qui venait de sortir d’un point de presse qu’il a animé sur son futur film, mais aussi sur l’évolution de l’industrie de l’animation et ses défis notamment sur le plan du financement. “Et puis c’est un festival très particulier. Les gens se rencontrent vraiment et sont en contact, et c’est intéressant”, poursuit-il.

En effet, le FICAM a bâti sa réputation au fil des années, non seulement par sa capacité à attirer les sommités du secteur venues du Japon, des États-Unis et de l’Europe, mais surtout par sa formule qui permet de rapprocher le public jeune de ces stars.

Un sentiment de proximité
“Tu peux te balader dans les allées ou le jardin de l’institut français et croiser Michel Ocelot ou Ayumu Watanabe par exemple, les saluer, discuter avec eux”, se félicite un membre de l’équipe d’organisation. Un sentiment de proximité que même le directeur artistique du festival assume fièrement. En mode t-shirt, jeans, Mohamed Beyoud est au four et au moulin. Présent sur le terrain, il répond aux médias, assure le bon déroulement de l’événement dans tous ses détails, et n’hésite pas à côtoyer le public, notamment les habitants de la ville qui le connaissent aussi comme étant le chargé des affaires culturelles au sein de l’Institut français de Meknès et grand amoureux et promoteur du cinéma dans la ville.

Sourire habituel
Mais les stars du 20e FICAM ne viennent pas que de l’étranger. Cette édition, qui rend hommage justement au Maroc, a été marquée par une forte présence des jeunes sociétés locales de production qui se sont lancées dans l’univers de l’animation: Studio Lorem, Studio Neverseen, ou encore Artcoustic. Le représentant de cette dernière, Mustapha Fekkak, a été particulièrement prisé par le public présent. Il n’hésite pas à accepter les demandes de selfies qui ne s’arrêtent pas, tout en arborant son sourire habituel.

Beaucoup plus connu par son surnom “Swinga”, le jeune créateur de contenu et star du Web au Maroc, se retrouve au centre des premières tentatives du Royaume de bâtir une industrie du cinéma d’animation. Les trois studios en question ont été choisis par les chaînes publiques 2M et Al Aoula pour produire des séries animées. “Je pense que les pouvoirs publics ont pris conscience de l’importance de cette industrie, non seulement sur le plan économique, mais aussi par rapport à son influence sur les jeunes et donc les futures générations. C’est presque une question de souveraineté culturelle car les productions étrangères sont très consommées par le public marocain avec tout ce que cela comporte”, nous explique Mustapha Fekkak.

Ce 20e anniversaire a été une réussite sur tous les plans. Les organisateurs avancent un bilan de plus de 25.000 festivaliers qui ont pris part aux diverses projections programmées en avant-première au Maroc, ainsi que 5.000 écoliers qui ont profité des projections scolaires en présence d’invités de marque, à cela s’ajoutent les ateliers de formation qui ont profité à 150 étudiants.

Articles similaires