FICAM 2023: Ambiance conviviale et expérience cinématographique inédite lors de la cérémonie d’ouverture


La 21è édition du Festival international de cinéma d’animation de Meknès (FICAM) s’est ouvert vendredi 3 mars 2023 dans une ambiance conviviale, en présence de plusieurs grands noms du secteur, aussi bien du Maroc que de l’étranger, ainsi que de centaines d’amoureux de cet art. 


Organisé par la Fondation Aïcha en partenariat avec l’Institut français de Meknès, le FICAM a démarré en force avec la projection de plusieurs courts métrages de cinéma en relief issus de plusieurs pays, qui ont embarqué le public présent dans une expérience visuelle fascinante. Un voyage dans le passé lointain du 7ème art et de l’une de ses célèbres techniques, qui a été très bien accueilli par les festivaliers. 

La cérémonie d’ouverture a été également l’occasion de rendre hommage au grand animateur français Kristof Serrand, actuelement superviseur animation chez Netflix, et qui a participé à plusieurs grandes productions du cinéma d’animation américain dont notamment Kung Fu Panda 3, la trilogie Dragons, les Pingouins de Madagascar, ou encore Spirit: l’étalon des plaines. 


Par ailleurs, le Grand Prix Aicha de l’animation 2023 a été décerné à Mohammed Samsseme pour son projet de court-métrage d’animation « T’as vendu mes rollers ? ». Cette récompense, dotée de 50 000 dhs pour réaliser le projet, permet aussi à l’heureux gagnant de bénéficier d’une résidence de création à l’Abbaye de Fontevraud en France, en partenariat avec la Nef Animation.

Les organisateurs ont lancé également la seconde édition du Forum des Métiers du Film d’Animation au Maroc. En effet, après le succès de la première édition et le réel engouement suscité auprès des professionnels et des étudiants, le forum se tiendra à nouveau cette année en marge du festival, les 3, 4 et 5 mars 2023. Véritable plate-forme d’échange, le forum réunira des studios d’animation marocains, la chaîne de télévision nationale SNRT et des écoles d’arts, de cinéma et de journalisme. L’objectif, lors de cette édition est de renforcer le réseau des professionnels de l’animation au Maroc avec la perspective, dans les années à venir, d’organiser à Meknès un marché du film d’animation marocain.

Enfin, cette première journée a connu également le lancement des projections scolaires Trop classe le ciné ainsi que le démarrage du Volet Formation du FICAM. Volet destiné aux écoles publiques marocaines d’art et de l’audiovisuel et qui accueille cette année plus d’une centaine d’étudiants qui prennent part aux différents ateliers du festival. Pour rappel, cette 21ème édition se poursuivra à Meknès jusqu’au 8 mars 2023 et jusqu’au 12 mars 2023, à travers Ficam Maroc, dans 11 autres villes marocaines grâce au réseau des instituts français du Maroc. 

Et pour finir sous le signe de la légèreté et de la bonne humeur, la réalisatrice Amandine Fredon a fait découvrir au public marocain son dernier long-métrage, co-réalisé avec Benjamin Massoubre ; Le petit Nicolas- Qu’est ce qu’on attend pour être heureux ? Un moment magique où chacun des spectateurs s’est vu revivre les joies de l’enfance.

Articles similaires