La Fédération royale marocaine de boxe dissout la Direction technique

Suite aux mauvais résultats des JO de Tokyo 2020

La Fédération royale marocaine de boxe (FRMB) a décidé, lors d'une réunion d'urgence tenue samedi 31 juillet 2021, de dissoudre la Direction technique nationale (DTN), y compris les cadres en charge des équipes nationales et de geler toutes ses activités jusqu'à la tenue de l'assemblée générale ordinaire, prévue en septembre prochain. «Suite aux mauvais résultats réalisés aux JO de Tokyo qui étaient en deçà des prévisions, le bureau fédéral a tenu une réunion d'urgence, à l'appel du président de la FRMB, consacrée à l'examen des causes ayant conduit à cet échec inattendu», indique un communiqué de l'instance fédérale.

«En vertu des prérogatives que lui confère l'article 24 des statuts de la FRMB, il a été décidé, après un débat approfondi et avec l'approbation des membres du bureau fédéral, de dissoudre la DTN, y compris l'ensemble des cadres en charge des équipes nationales et de geler toutes les activités, jusqu'à la tenue de l'assemblée générale ordinaire prévue en septembre prochain", poursuit la même source.

Les boxeurs marocains sont sortis bredouille des Jeux olympiques de Tokyo 2020, après l'élimination des six pugilistes qui étaient en lice, en l'occurrence Mohamed Hammout (moins de 57 kg), Mohammed Assaghir (75-81 kg), Abdelhaq Nadir (57-63 kg), Rabab Cheddar (51 kg), Youness Baalla (81-91 kg) et Oumaima Bel Habib (69 kg).