Faouzi Lekjaa veut promouvoir l'investissement public

«La hausse des recettes des impôts directs et indirects permet de financer les investissements et le budget général dans les meilleures conditions», a indiqué, lundi 16 mai 2022 à Rabat, le ministre délégué chargé du Budget, Fouzi Lekjaa. En réponse à des questions orales à la Chambre des représentants sur la promotion des investissements publics et privés, M. Lekjaa a relevé que ces recettes, collectées grâce à un effort exceptionnel fourni par l’Exécutif, épargnent à ce dernier le recours à une loi de finances rectificative.

Selon M. M. Lekjaa, l’investissement figure parmi les options stratégiques pour améliorer le taux de croissance et créer de l'emploi, soulignant que pour le Maroc, «le choix était clair depuis des années, à savoir, l’utilisation des marges budgétaires pour stimuler l’investissement, qui s’est élevé à 195 milliards de dirhams au titre de cette année». Et d’ajouter que le Fonds Mohammed VI pour l'Investissement fait partie des mécanismes institutionnels qui ont été créés pour promouvoir l'investissement, précisant que l’État contribue 15 milliards de dirhams à ce fonds composé de plusieurs fonds thématiques dédiés aux infrastructures et au soutien des petites entreprises. Ce projet, en cours de mise en œuvre, permettra de donner une forte impulsion aux investissements au Royaume.

A cet égard, le gouvernement met les dernières touches à la Charte de l'investissement et les différents décrets y afférents, en prélude à sa discussion et à son examen au niveau du parlement, assurant que ladite Charte boostera l’investissement, dans le sens où elle se base sur un ensemble de mécanismes servant à encourager l'investissement régional, local et sectoriel.

 

A.A