Faire face aux grands défis mondiaux

Une conférence sur la réforme des banques multilatérales de développement en septembre 223, à Rabat


Rassembler un vaste réseau de chercheurs issus de groupes de réflexion des marchés émergents, des pays à faible revenu et des économies avancées pour analyser la réforme des BMD

Selon le Policy Center for the New South (PCNS), il faut accélérer la réforme des banques multilatérales de développement (BMD) pour relever les défis mondiaux d’aujourd’hui et ce, pour mieux répondre aux crises mondiales actuelles.

À cette fin, le Policy Center for the New South (PCNS) , le Center for Global Development (CGD) et le Reinventing Bretton Woods Committee (RBWC) organiseront une conférence pour rassembler les perspectives des pays du Sud dans le programme de réforme des BMD, à Rabat, les 11 et 12 septembre, juste avant les Assemblées annuelles.

La conférence réunira des universitaires, des experts de groupes de réflexion et des décideurs politiques pour proposer des idées de réforme et amplifier les perspectives des pays emprunteurs sur le programme de réforme des BMD. Les principales conclusions de cette conférence alimenteront les débats de la réunion officielle des ministres des Finances et des gouverneurs des banques centrales un mois plus tard.


En amont de cette conférence, le CGD et le PCNS aux côtés du Centro Brasileiro de Relações Internacionais (CEBRI), du Centre for Social and Economic Progress (CSEP), du African Centre for Economic Transformation (ACET) et du Shanghai Institute for International études (SIIS) se sont réunies pour lancer le « Accélérateur de réforme des BMD ». Objectif : rassembler un vaste réseau de chercheurs issus de groupes de réflexion des marchés émergents, des pays à faible revenu et des économies avancées pour analyser la réforme des BMD.

Sous les auspices de l’accélérateur, les experts issus de ces instituts de recherche partageront des recherches et des analyses sur ce dont les BMD ont besoin pour se moderniser et produire des résultats face aux défis mondiaux tels que le changement climatique tout en restant fidèles à leur mandat de développement. Rappelons que le « « Accélérateur de réforme des BMD mobilise l’analyse factuelle et la sensibilisation stratégique nécessaires pour garantir que la réforme des BMD produise des résultats concrets pour le développement, le climat et d’autres défis mondiaux.

Sensibilisation stratégique
«Le monde a changé depuis la création du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, les premières institutions financières internationales au monde, il y a plus de 75 ans», nous disent les experts du PCNS. «Pour combler l’écart de revenus entre les pays, il faudra que chacun fasse les bons choix politiques, mais cela nécessitera également davantage de financements dédiés au renforcement de la résilience, à la prévention des chocs et à l’atténuation de l’impact des crises récurrentes», nous disent les experts du PCNS. Le dernier « Rapport sur l’investissement mondial » suggère que la réalisation des objectifs de développement durable nécessitera de combler un déficit de financement de 4 000 milliards de dollars.

Pendant des décennies, le réseau des banques multilatérales de développement (BMD) et plus largement des institutions financières internationales a joué un rôle clé dans la réalisation de ces objectifs, par le biais de financements concessionnels, de financements de projets et d’un suivi étroit des pays. La Banque mondiale et les autres BMD ont été des acteurs clés dans la réduction de l’extrême pauvreté et la promotion d’une prospérité partagée. Mais comme le montrent les événements récents, la puissance de feu financière et la mission des BMD doivent maintenant être mises à jour. Aussi, l’heure de la réforme est plus que jamais venue.

Articles similaires