Expulsion de la "RASD" de l'UA : depuis Tanger, les leaders politiques africains persistent et signent


Pour la deuxième année consécutive, plus d'une vingtaine de leaders politiques africains ont, depuis Tanger, lancé un "appel solennel" pour expulser la pseudo "République arabe sahraouie démocratique" (RASD) de l'Union africaine (UA).

En marge de la quinzième édition du Forum Medays qu'accueille du 15 au 18 novembre 2023 la cité du détroit, ces leaders ont estimé, dans un texte collectif qu'ils ont rendu public ce 17 novembre 2023, que seule une décision dans ce sens était à même d'assurer "l'impartialité" et "la crédibilité" de l'UA s'agissant de la question du Sahara marocain, la qualifiant même de "prérequis indispensable".

Tout en se félicitant de la dernière résolution du 29 octobre 2023 du Conseil de sécurité de l'Organisation des Nations unies (ONU) sur la situation concernant les provinces du Sud, laquelle avait remis sur le tapis la nécessité d'envisager une solution juste, durable et mutuellement acceptable au différend autour d'elles, les leaders africains en question ont tenu à apporter "leur soutien plein et entien" à l'iniative pour la négociation d'un statut d'autonomie, qui, comme ils le soulignent eux-mêmes, est la seule actuellement posée sur la table qui réponde au cahier des charges des instances onusiennes.

Reste maintenant à l'UA d'entendre raison...

* La liste des signataires de l'appel à expulsion de l'appel de Tanger

- Augusto António Artur da Silva, ancien premier ministre de Guinée-Bissau;

- Dileita Mohamed Dileita, ancien premier ministre de Djibouti;

- Martin Ziguélé, ancien premier ministre de la République centrafricaine;

- Mohamed Abdirizak Mohamud, ancien ministre des Affaires étrangères de Somalie;- 

- Alpha Barry, ancien ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso;

- Lutfo Dlamini, ancien ministre des Affaires étrangères d’Eswatini;

- Jean-Marie Ehouzou, ancien ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Bénin;

- Fahmi Saïd Ibrahim El Maceli, ancien ministre des Affaires étrangères des Comores;

- Gbehzohngar Milton Findley, ancien ministre des Affaires étrangères du Libéria;


- Régis Immongault Tatangani, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon;

- Francis Kasaila, ancien ministre des Affaires étrangères du Malawi;

- Luis Felipe Lopes Tavares, ancien ministre des Affaires étrangères du Cap-Vert;

- Mankeur Ndiaye, ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal;

- Léonard She Okitundu Lundula, ancien ministre des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale de la République démocratique du Congo;

- Mamadi Touré, ancien ministre des Affaires étrangères de Guinée;

- Rafael Tuju, ancien ministre des Affaires étrangères du Kenya;

- Lamine Kaba Badjo, ancien ministre des Affaires étrangères de la Gambie;

- Lesego Makgothi, ancien ministre des Affaires étrangères du du Lesotho;

- Patrick Rajoelina, ancien ministre des Affaires étrangères de Madagascar;

- David J. Francis, ancien chef ministre et ancien ministre des Affaires étrangères de la Sierra Leone;

- Urbino Botelho, ancien ministre des Affaires étrangères de Sao Tomé-et-Principe;

- Ezechiel Nibigira, ancien ministre des Affaires étrangères du Burundi;

- Albert Mabri Toikeusse, ancien ministre des Affaires étrangères de la Côte d'Ivoire;

- Cheikh Tidiane Gadio, ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal, initiateur des tables rondes régionales sur le sujet de l’expulsion de la "RASD" de l’UA.

Articles similaires