Expulsion vers le Maroc de Hassan Iquioussen : Le gouvernement français met la pression sur le Conseil d'Etat

Le gouvernement français ne lâche rien dans sa bataille judiciaire pour expulser vers le Maroc, le prédicateur Hassan Iquioussen. 

Le porte-parole de l'Exécutif, Olivier Véran, a considéré dimanche que si le Conseil d'Etat refusait la demande d'expulsion de l’imam vers son pays d’origine, "ce serait un très mauvais signal", en appelant à être "absolument sans concession avec les radicalisés".

Le Conseil d'Etat, plus haute juridiction administrative française, émettra sa décision en début de cette semaine sur la requête du ministère de l'Intérieur, qui souhaite faire révoquer une décision du tribunal administratif de Paris suspendant la demande d'expulsion de Hassan Iquioussen, mis en cause pour “extrémisme”, vers le Maroc.

Olivier Véran, tout en reconnaissant n'avoir "pas à juger et à commenter, encore moins par anticipation, une décision de justice", a estimé que "les Français ne comprendraient pas qu'un imam qui tient des propos radicalisés d'une extrême noirceur, avec une capacité de nuisance, et qui déteste autant la République, conserve sa place dans la République".

Ce feuilleton rempli de rebondissements a débuté fin juillet 2022, lorsque le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, avait annoncé l’expulsion prochaine du prédicateur né dans l'Hexagone mais de nationalité marocaine, accusé par les autorités françaises d’avoir tenu des propos “antisémites”, “homophobes” et “anti-femmes” lors de prêches ou de conférences, tenus il y a près de 20 ans pour certains, en opposition aux “valeurs de la République". 

Par la suite, le tribunal administratif de Paris avait suspendu, le 5 août, l’expulsion de l’imam “proche” des Frères musulmans, arguant qu’elle porterait une “atteinte disproportionnée” à sa “vie privée et familiale”, au lendemain de l’avis contraire de la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), qui avait refusé, quant à elle, de suspendre l’expulsion de l’homme de 58 ans.

France : La justice suspend l'expulsion vers le Maroc du prédicateur Hassan Iquioussen

Nouveau rebondissement dans l’affaire du prédicateur marocain né en France, Hassan Iquioussen. Le tribunal administratif de Paris a suspendu vendredi l’expulsion vers le Maroc, ordonnée par le min

Lire la suite