Exposition: "Hamidi, ici et maintenant" à La Galerie 38

Mohamed Hamidi, l’un des premiers peintres marocains de l’ère postcoloniale. Son oeuvre est riche et plurielle, axée sur l’art africain, les signes et les symboles universels, avec une forte empreinte érotique.

L’artiste Mohamed Hamidi est à l’honneur à La Galerie 38 à Casablanca. «Hamidi, ici et maintenant», une exposition personnelle de l’artiste est actuellement présentée à la galerie du 26 novembre 2021 au 10 janvier 2022, en collaboration avec la société de promotion artistique Kulture Art Média. Pour cette exposition, Mohamed Hamidi présente un ensemble de peintures et de sculptures inédites, toutes réalisées lors de sa résidence à la galerie, spécialement pour cette exposition-événement.

Mohamed Hamidi, né en 1941 à Casablanca, est une figure majeure des arts plastiques de l’ère postcoloniale marocaine. Son oeuvre incarne l’histoire du Maroc moderne. Il a été reconnu pour avoir proposé l’un des modèles esthétiques les plus aboutis de l’ère postcoloniale et pour avoir défini une nouvelle esthétique plastique à partir d’un répertoire ancestral de formes propres au patrimoine marocain.

Cette exposition permet de faire connaître les différents médiums de prédilection et les thèmes qu’explore Mohamed Hamidi et qui forment des corpus importants de son travail. Le génie créatif, novateur et précurseur de l’artiste est consacré par son inclusion dans de prestigieuses collections publiques internationales notamment au Musée national d’art moderne –Centre Pompidou (Paris), Dalloul Art Foundation (Beyrouth) et le Musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (Rabat). Mohamed Hamidi est diplômé de l’Ecole des Beaux-Arts de Casablanca (1958) et de l’Ecole des métiers d’art de Paris (1966) où il se spécialise auprès du fresquiste Jean Aujame.

En 1967, il est invité par l’équipe pédagogique en charge de la nationalisation des Beaux-Arts de Casablanca à rejoindre le corps enseignant composé du mythique triumvirat moderne: Farid Belkahia, Mohamed Melehi et Mohamed Chebâa. Il s’inscrit dans l’histoire de l’art de son pays en participant à l’exposition-manifeste «Présence plastique», scène originelle de la modernité artistique marocaine qui se déroule en plein air, place Jemâa el Fna à Marrakech en 1969.

Nouvelles variations expérimentales
Artiste engagé, Hamidi participe à différents événements majeurs du récit artistique marocain, dont l’expérience des intégrations plastiques au sein de l’Hôpital de Berrechid (1981), la participation et création de festivals plastiques dans l’espace public (Assilah, 1978 et Azemmour, 2005). Depuis 2020, l’artiste s’est totalement impliqué, grâce à la résidence de recherche de La Galerie 38, à Casablanca, dans un nouveau processus créatif lui permettant d’opérer en toute liberté, de nouvelles variations expérimentales et synthétiques autour de son oeuvre. Ce travail récent a fait l’objet de diverses expositions internationales: «Histoires d’abstraction, Le cauchemar de Greenberg», Fondation Pernod Ricard (Paris), 2021-2022 et «Redefining the trend, Histories in the making», Christie’s (Londres), 2021.

Depuis le début de sa carrière, ses oeuvres sont régulièrement exposées à l’international, à Dubaï (Art Dubaï), Düsseldorf (Espace Catherine Levy), en passant par Le Caire (1ère Biennale Internationale) et Madrid (Musée Reina Sofia). Il a également fait l’objet d’une riche littérature académique dont une monographie dirigée par Michel Gauthier, conservateur au Centre Pompidou, aux Éditions Skira (2021).