ATTENTION À L’EXPLOSION DES CONTAMINATIONS

LE HCP ÉVALUE LES SCÉNARIOS DE DÉCONFINEMENT

Le «scénario de référence d’évolution naturelle» serait le plus catastrophique, puisque la contamination pourrait toucher jusqu’à 80% de la population marocaine

Tout en précisant qu’aucun modèle ne peut appréhender toute la complexité de la propagation de la pandémie du Covid-19 , les analystes du HCP n’ont pas moins contribué à une «ébauche de scénarios qui renseigneront sur les impacts des différentes options de déconfinement». Le but n’est autre que de permettre une sortie de crise sans beaucoup de dégâts sanitaires. Mis à part le «scénario tendanciel», qui n’est qu’une une simple prolongation de la situation actuelle, et le «scénario de déconfinement ‘’restreint’’», dont l’impact en termes de cas infectés est faible (155.920 cas), c’est le premier scénario appelé «scénario de référence d’évolution naturelle» qui est le plus explosif, puisque la contamination toucherait jusqu’à 80% de la population marocaine.

Suivi du «scénario de déconfinement ‘’généralisé’’» qui toucherait jusqu’à 50% de la population, selon sa variante «sans application des mesures d’autoprotection». Quant au scénario appelé «scénario de déconfinement ‘’large’’», et dont l’objectif n’est autre que d’ouvrir l’économie avec en même temps un retour progressif des activités sociales, il n’est pas moins catastrophique puisqu’il toucherait pas moins de 844.000 personnes, surtout lorsque les mesures d’autoprotection ne sont pas appliquées.

Un retour progressif
Ainsi, aux termes de la modélisation effectuée par les analystes du département que dirige Ahmed Lahlimi, le «scénario de référence d’évolution naturelle» est apparu comme le plus inquiétant, puisqu’Il est de loin le plus explosif en termes de contaminations. Puisqu’il «aboutirait à un pic de l’épidémie qui est atteint tôt avec un nombre très élevé de cas infectés induisant une forte pression sur le système sanitaire et un taux de létalité élevé. Ce scenario se traduirait à terme par une contamination d’environ 80% de la population.» Suivi par le «scénario de déconfinement ‘’généralisé’’, envisageant le déconfinement de 27,5 millions de personnes, qui aboutirait à «un nombre d’infectés cumulés qui approcherait les 50% de la population», si les mesures d’autoprotection ne sont pas appliquées .

Quant au «scénario de déconfinement ‘’large’’» concernant la population active occupée de 16,7 millions de personnes, et qui a pour objectif d’ouvrir l’économie avec en même temps un retour progressif des activités sociales, il «aboutirait à un nombre d’infectés cumulés qui monterait à plus de 844.000 cas» (variante sans application de mesures d’autoprotection). Avec ces chiffres «la capacité nationale de réanimation serait submergée en 50 jours» et, en 100 jours, le système sanitaire ne pourrait accepter en hospitalisation que 7% des infectés actifs, nous précisent les analystes du HCP.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger