Reprise de l'exploration pétrolière au Maroc en 2021

OPÉRATIONS DE FORAGE À GUERCIF

Le début d’année 2021 a été marqué par le regain d’activités d’exploration pétrolière au Maroc. Deux compagnies majeures, Predator et Chariot, ont réactivé leurs projets situés à l’est et au nord du Royaume.

Après une année 2020 marquée par l’attentisme, les compagnies d’exploration pétrolière réactivent leurs programmes au Maroc. L’une des annonces majeures de 2021 est celle de la junior britannique Predator Oil & Gas. La compagnie d’exploration pétrolière et gazière a annoncé le début des préparatifs pour le forage du puits MOU-1 de son projet Onshore à Guercif, dans l’est du Maroc. La plate-forme du puits devra être construite en avril 2021.

«Malgré la Covid-19, nous avons continué à faire des progrès substantiels au Maroc, tout en maîtrisant le coût du risque. Nous sommes aujourd’hui ravis d’être en mesure d’exécuter le programme de forage comme annoncé précédemment», a déclaré Paul Griffiths, PDG de Predator Oil & Gas, dans un communiqué de presse publié sur le site web de la compagnie.

A noter que ce programme de forage devait être mené entre mars et avril 2020, mais, au vu des restrictions imposées à cause de la crise sanitaire, la société a dû le retarder d’un an. Le permis de Guercif couvre une superficie de 7.269 kilomètres carrés et se situe à environ 250 kilomètres du bassin de Rharb, où SDX Energy a découvert du gaz et a déjà entamé sa production.

Accord de collaboration
Près d’une semaine après cette annonce de Predator Oil & Gas, c’est au tour d’un autre britannique, Chariot Oil & Gas, de communiquer sur un important accord de collaboration paraphé avec Subsea Integration Alliance, l’un des groupes les plus réputés en termes d’infrastructures sous-marines pour l’industrie des hydrocarbures. L’objectif de l’accord est de travailler ensemble pour réaliser la conception, l’ingénierie, l’approvisionnement, la construction, l’installation et l’exploitation du projet Anchois Gas Development. Le projet est situé au niveau du permis Lixus, au large de Larache, et qui couvre une superficie de 2.390 km2.

«Cet accord de collaboration avec Subsea Integration Alliance confirme notre point de vue selon lequel le développement Anchois est un projet de grande valeur. Nous pensons que 2021 sera une année passionnante pour l’entreprise, car nous allons accélérer le démarrage de nos plans opérationnels à Anchois. Nous allons également enrichir davantage notre portefeuille pour inclure d’autres opportunités commerciales relatives à la transition énergétique», a déclaré, le 23 février 2021, Adonis Pouroulis, PDG par intérim de Chariot Oil & Gas.

Le site abriterait des ressources gazières récupérables d’un milliard de pieds cubes de gaz, selon les dernières estimations de la compagnie. Par ailleurs, Chariot Oil & Gas compte, à moyen terme, installer 40 kilomètres de raccordements sous-marins pour connecter sa plateforme offshore au gazoduc Maghreb-Europe afin de faciliter l’exportation du gaz marocain en Europe.

Rappelons que les deux compagnies, Predator et Chariot, détiennent des participations de 75% dans leurs permis pétroliers, l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM) détenant les 25% restants.