Exploration gazière: Predator Oil & Gas optimiste pour son permis à Guercif

L’explorateur gazier Predator Oil & Gas a rendu publics les résultats d’une évaluation indépendante sur le potentiel gazier de la licence de Guercif, composée de 4 permis d’exploration. Une licence qu’il détient à hauteur de 75%, le reste étant détenu par l’Office national des hydrocarbures et des mines (ONHYM).

Selon l’étude réalisée par le cabinet irlandais SLR Consulting, les ressources gazières que pourrait receler le puits MOU-1 sont estimées à 595 milliards de pieds cubes (BCF), soit des ressources de gaz contingentes «importantes», relève la compagnie britannique dans un communiqué publié la semaine dernière.

Predator Oil & Gas précise, par ailleurs, que les ressources brutes sont évaluées à près de 393 milliards de pieds cubes. Autre bonne nouvelle selon la compagnie: le taux de récupération du gaz, qui avoisinerait les 66% pour une période d’exploitation de 13 ans.

«Nous sommes heureux d’annoncer les résultats de cette étude confirmant la continuité des structures MOU-1 et MOU-4 qui a établi des ressources de gaz contingentes matérielles nettes pour la société de 295 milliards de pieds cubes, valorisés à 592 millions de dollars», a déclaré Paul Griffiths, PDG de Predator Oil & Gas.