L’Europe mène le combat contre l’islamophobie et l’antisémitisme

LES CRIMES DE HAINE ISLAMOPHOBES ET ANTISÉMITES

Face à la montée inquiétante de l’islamophobie et de l’antisémitisme, le Conseil de l’Europe a décidé de nommer un représentant spécial qui se chargera de mener le combat contre ces deux phénomènes qui déstabilisent la paix et la stabilité dans le monde.

Les actes islamophobes s’amplifient à une vitesse incroyable dans le monde, particulièrement en Europe. Tout comme les actes antisémites. Conscient de la gravité de ces deux phénomène, le Conseil de l’Europe vient de se doter d’un Représentant spécial sur la haine et les crimes de haine antisémites et antimusulmans. Une première politique dans l’organisation européenne.

C’est Daniel Holtgen, directeur de la communication du Conseil de l’Europe, qui a été nommé, mercredi 7 octobre 2020, à cette nouvelle fonction, particulièrement stratégique. Commentant cette nomination, la secrétaire générale du Conseil de l’Europe, Marija Pejcinovic Buric, a affirmé que «nous assistons aujourd’hui à une hausse alarmante des attentats antisémites et antimusulmans dans de nombreux endroits d’Europe, souvent déclenchés par des discours de haine en ligne, qui constituent un facteur aggravant».

Echange d’informations
«Comme le judaïsme, l’islam fait partie de l’Europe d’aujourd’hui. (…) La lutte contre la haine antisémite et antimusulmane et contre les crimes de haine est de dimension paneuropéenne», a-t-elle affirmé, notant que le nouveau Représentant spécial «s’attachera à fédérer les initiatives au niveau européen et à faire en sorte que l’expertise collective du Conseil de l’Europe soit pleinement mise à profit dans notre effort commun pour prévenir les actes antisémites et antimusulmans. »

Le nouveau Représentant spécial européen fera la liaison avec ses homologues dans les Etats membres du Conseil de l’Europe, échangera des informations et des bonnes pratiques avec différents partenaires et renforcera la coopération pour développer des stratégies efficaces de lutte contre ces phénomènes au niveau européen. Ayant la double nationalité britannique et allemande, Daniel Holtgen a occupé précédemment de hautes fonctions au sein du gouvernement allemand et dans les institutions de l’UE. L’initiative européenne a été chaleureusement applaudie par l’Organisation des Nations Unies qui salue un acte de sérieux, de crédibilité et de rigueur face à des phénomènes qui ne cessent d’augmenter et déstabilisent par dessus-tout la paix et la stabilité dans le monde.

Pour les Européens, l’islam est devenu une religion qui fait désormais partie intégrante du paysage religieux de la communauté européenne au même titre que le judaïsme et le christianisme. D’où une protection qui s’impose pour les Européens de confession musulmane, qui vivent par les temps qui courent des situations surréalistes de racisme et de haine. Des situations qui ont pris de l’ampleur ces derniers temps avec la hausse du terrorisme qui, faut-il le rappeler?, est un cancer qui n’a rien à voir avec l’islam, qui prône la paix et la tolérance.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger