Un Etat marocain soucieux des intérêts de ses citoyens

RAPATRIEMENT DES MAROCAINS BLOQUÉS À L’ÉTRANGER

Le dossier de rapatriement des Marocains bloqués à l’étranger confirme l’engagement et l’esprit d’innovation et de clairvoyance d’un Etat marocain qui n’a pas lésiné sur les moyens pour venir en aide à des milliers de Marocains.

Comment répondre à la détresse de milliers de Marocains bloqués à l’étranger, les rassurant des mois durant, tout en veillant à leur sécurité et celle de tout un Etat? Une équation à laquelle a su répondre, avec brio et exemplarité, l’Etat marocain. Soucieux des milliers de Marocains bloqués à l’étranger depuis la fermeture des frontières marocaines, l’Etat marocain n’a pas lésiné sur les moyens pour leur venir en aide. Grâce à la mobilisation sans faille des représentations diplomatiques du Maroc à l’étranger, ils ont été pris en charge pendant des mois.

Un soutien et un accompagnement, notamment psychologique, très régulier, leur a été prodigué, en plus d’un suivi minutieux et une gestion perspicace de la part de la plus haute autorité du pays, qui a suivi de très près ce dossier. «Malgré les nombreuses contraintes rencontrées, cette opération a été une véritable réussite sur plusieurs plans. Sa gestion a été exemplaire et efficace. Si nous n’avons pas lancé ces opérations avant, comme nous l’ont reproché plusieurs citoyens, c’est parce que nos décisions répondent à des exigences scientifiques très précises, recommandées par le Comité technique et scientifique. Notre ultime priorité est la sécurité des Marocains», nous déclare Nezha El Ouafi, ministre déléguée chargée des Marocains résidant à l’étranger.

«Les autorités marocaines sont engagées à mener à bien le rapatriement de ces citoyens selon une approche globale et responsable conciliant entre leur droit garanti au retour, les exigences de la situation épidémiologique et l’impératif de prise en charge des rapatriés et leur accompagnement dans les meilleures conditions», avait déclaré, début juin, Nasser Bourita, ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger. Malgré l’énorme pression qu’il a subie, le ministre a fait preuve d’une grande efficience et d’une gestion rigoureuse de ce dossier. D’ailleurs, le 19 juillet 2020, un premier groupe des travailleuses saisonnières marocaines dans la province espagnole de Huelva est arrivé au port de Tanger Med. Elles étaient 1.200 à être rapatriées.

A l’image du rapatriement des travailleuses saisonnières, tous les moyens logistiques et humains ont été mis en place pour la réussite des multiples opérations de rapatriement de Marocains bloqués dans les 4 coins du monde. Des dizaines de vols programmés, des lignes maritimes lancées, une flotte renforcée, plusieurs départements ministériels mobilisés, des moyens financiers importants consentis et un respect strict des mesures sanitaires.