Espagne : Pedro Sanchez proposera au Parlement de reconnaître l'Etat palestinien d'ici 2027


Le Premier ministre espagnol Pedro Sánchez


Le gouvernement de Pedro Sanchez ne fait plus mystère de sa ligne pro-palestinienne. Le Premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a annoncé, samedi 09 mars 2024, qu'il proposera au Parlement de voter en faveur de la reconnaissance de l'Etat palestinien d'ici la fin de son mandat, prévue en 2027.

« Lors de cette législature, je proposerai au Parlement la reconnaissance de l'Etat palestinien par l'Espagne », a déclaré M. Sanchez lors d'un évènement organisé par le Parti socialiste dans le ville de Bilbao (nord).

« Nous le ferons par conviction morale, parce que c'est une cause juste, mais aussi parce que c'est la seule façon pour que deux Etats, Israël et la Palestine, puissent coexister en paix et en sécurité », a-t-il assuré.

M. Sanchez, qui a été réélu en novembre 2023, avait déjà exprimé sa volonté de reconnaître un Etat palestinien, sans en préciser les contours pour autant. Désormais, le rendez-vous est pris. En 2014, la chambre basse du Parlement à Madrid, alors dominée par la droite, avait déjà voté cette intention, sans effet concret cependant.

Depuis le lancement de l'offensive de l’armée israélienne dans Gaza, qui a coûté la vie à plus de 30 000 personnes, en majorité des femmes et des enfants, Pedro Sanchez a toujours réclamé le respect du droit international dans ce territoire palestinien.

Le chef de l'exécutif espagnol exige régulièrment de l’État d’Israël le respect des traités internationaux, tout en rappelant que « l’attaque barbare du Hamas du 7 octobre 2023 ne justifie en aucun cas les dizaines de milliers de morts palestiniens tués par l'armée de l'Etat Hébreu, dont un grand nombre de civils ».

Articles similaires