Espagne: L’ex-ministre de la Santé de Sebta arrêté pour “abus sexuels” sur des mineurs marocains

Javier Guerrero, ex-ministre de la Santé de Sebta
Javier Guerrrero, ex-ministre de la Santé de Sebta


Javier Guerrero, ex-ministre de la Santé au sein du gouvernement de  Sebta, a été placé en détention provisoire pour “abus sexuels” commis sur des mineurs marocains non accompagnés, ont annoncé samedi plusieurs sources judiciaires et médiatiques espagnoles. 

D’après la chaîne de télévision publique espagnole RTVE, l’arrestation de l’ancien responsable politique serait en lien avec des mineurs marocains non accompagnés, qui séjournaient dans le centre d’accueil La Esperanza, situé dans le préside occupé par l’Espagne au nord du Maroc. 

La presse espagnole a indiqué qu’un juge de Sebta a ordonné, vendredi soir, que Javier Guerrero soit placé en détention préventive, à la suite d’une enquête ouverte par la police après l’entrée, mi-mai 2021, de milliers de migrants subsahariens et marocains - dont des centaines de mineurs - à Sebta. La plupart de ces migrants ont été renvoyés au Maroc, mais 820 mineurs se retrouvent toujours dans le préside occupé. 

"La cour a décidé […] de placer Docteur Javier G. en détention provisoire sans caution pour des faits présumés de crime impliquant l’abus sexuel de mineurs", précise un communiqué du Tribunal supérieur de justice d’Andalousie. Et d’ajouter que "le suspect […] n’a répondu qu’aux questions posées par son avocat. La justice va poursuivre ses investigations". 

Médecin de profession, Javier Guerrero s’est engagé dans la politique en 2015 sous la bannière du Parti populaire (droite), avant d’être nommé Secrétaire de la Santé à Sebta en 2019. Il sera contraint à démissionner en janvier 2021 sous l’effet d’une polémique sur les vaccins contre le Covid-19. L’ex-ministre a quitté le PP en 2022 pour fonder la formation politique Ceuta Avanza dont il est actuellement le patron. 

Articles similaires