L’Espagne entame l’exportation du gaz liquéfié vers le Maroc via le gazoduc Maghreb-Europe

L’Espagne et le Maroc ont activé pour la première fois mardi 28 juin 2022, en marge du sommet de l’OTAN, le gazoduc Maghreb-Europe que l’Algérie a fermé le 31 octobre 2021. Selon le quotidien espagnol El Mundo, se référant à des données officielles de la compagnie publique Enagás, le gazoduc est ainsi libéré dans le sens inverse de sorte que l’Espagne achemine du gaz vers le Maroc via cette infrastructure.

Il s’agit de la première exportation deux mois après que la troisième vice-présidente du gouvernement espagnol, Teresa Ribera, ait communiqué par courrier électronique au ministre algérien de l’Énergie, Mohamed Arkab, que le tronçon du gazoduc liant l’Espagne au Maroc sera réactivé, mais elle a garanti que le gaz exporté ne sera pas d’origine algérienne mais plutôt acheté au Qatar, aux États-Unis ou à d’autres pays. Mohamed Arkab avait averti que si “une seule molécule” du gaz algérien était vendue par l’Espagne au Maroc, il considérerait cela comme une rupture de contrat.

Des sources gouvernementales espagnoles assurent qu’en aucun cas le gaz algérien ne sera exporté vers le Maroc. Assurant que le système de certification est strict. De leur côté, les sources d’Enagás consultées par El Mundo décrivent l’événement comme «la première expédition par le gazoduc maghrébin de gaz naturel liquéfié précédemment acquis par le Maroc sur les marchés internationaux et atterri dans une usine de regazéification». Elles assurent qu’il existe «une procédure de certification garantissant que ce gaz ne soit pas d’origine algérienne et que l’interconnexion fonctionnera selon les règles techniques de l’Union européenne».