Escroquerie via la "Roqya" : Dix personnes, dont un inspecteur de police, arrêtées à Rabat

Une rocambolesque affaire d’escroquerie défraye actuellement la chronique dans le quartier Yacoub Al Mansour à Rabat. La police locale a interpellé, les 16 et 17 septembre 2022, dix personnes, dont un inspecteur exerçant dans un arrondissement de police, suspectées d’avoir arnaqué une personne, dans le cadre d’une pratique de «roqya». Des méthodes spirituelles basées sur la récitation de versets coraniques pour exorciser des malades possédés. «Selon les informations préliminaires de l’enquête, l’un des suspects a délibérément procédé à la fraude en prétendant vouloir donner à la victime du mercure rouge à utiliser dans le domaine de la pratique “roqya”, en échange d’une somme d’argent d’environ 1 million de dirhams», indique un communiqué de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Elle précise que ces suspects ont été incarcérés pour leurs liens présumés avec un réseau criminel impliqué dans l’escroquerie, l’usurpation de fonction régie par la loi, la détention et le vol.

Toujours d’après la DGSN, un assistant de la victime, chargé de remettre la somme d’argent, a également fait l’objet de détention et de vol avec l’implication et la complicité des autres suspects, dont certains ont usurpé des fonctions régies par la loi. «Les recherches et investigations menées à cet effet ont fait état de l’implication dans cette affaire d’une personne aux antécédents judiciaires pour escroquerie. Deux fonctionnaires, révoqués depuis des années du corps de police ont également été arrêtés. Ces derniers, qui étaient en possession de sommes d’argent provenant de leur forfait, sont soupçonnés d’avoir bénéficié de la complicité et de la participation de l’inspecteur de police arrêté, et ce en échange de bénéfices financiers», explique-t-elle. Les dix mis en cause ont été placés en garde à vue en attendant les conclusions de l’enquête, qui pourrait identifier d’éventuels complices ou participants à ce crime.

E.S