CGAM Hssabe 970X250

Entretien avec l'artiste Ghizlane Agzenaï

"J'aime nouer un dialogue avec le spectateur à partir des illusions d’optique"

L’exposition collective «Colors of Abstraction 2», se tient actuellement à Paris à la 193 Gallery. L’exposition se veut une traversée au confluent de la peinture, de la sculpture et du design qui trouve son point d’orgue dans une exploration de la couleur et de l’abstraction. Rencontre avec l’artiste tangéroise Ghizlane Agzenaï, qui fait partie des trois artistes prenant part à cette exposition.

Parlez-nous des oeuvres que vous avez réalisées pour l’exposition Colors of Abstraction 2, qui se tient du 3 au 31 mars 2021 à la 193 Gallery à Paris, ainsi que de votre inclination pour la création de totems qui trouvent leur place dans l’espace urbain...
J’ai choisi de réaliser six totems pour l’exposition Colors of Abstraction 2. Il s’agit de deux toiles et de quatre sculptures murales en bois. Ces oeuvres s’inscrivent dans la continuité de ma démarche, faite de partage, d’énergie positive et d’optimisme. Dès lors, ces totems sont porteurs d’un message d’espoir, d’amour et de lumière.

J’appelle toutes mes oeuvres «totems», car une des définitions de ce mot désigne un objet qui représente un esprit bienveillant. Je trouvais que le mot «totem» était en parfaite adéquation avec ma vision et avec ce que je voulais exprimer à travers mon art. C’est pourquoi je l’ai adopté pour insuffler davantage de poids à mon message.

Pour ce qui a trait à la création des toiles, j’utilise de l’acrylique et, concernant les sculptures, j’aime travailler avec de la peinture en aérosol. J’aime l’art urbain et ses fresques monumentales pour son côté et sa dimension démocratique, puisqu’indéniablement, il rend l’art accessible à tous. Les oeuvres monumentales amènent, d’emblée, de la vie dans les villes. Il m’est toujours apparu très naturel d’instiller mon art dans les rues, pour que mes totems aillent directement à la rencontre des gens.

Avez-vous une couleur fondatrice, que vous voyez comme la base du tableau?
En fait, la couleur est vraiment centrale dans mon art. Je ne me limite jamais à une seule couleur dans mes totems. J’aime jouer avec une large palette de couleurs pour chaque oeuvre dans le but de créer de l’harmonie tout en transmettant de l’énergie positive.

Pensez-vous que la radicalité de l’abstraction est une des formes dans lesquelles peuvent s’exprimer les formes et expressions les plus libres et intimes?
L’abstraction, en général, est un langage universel, par conséquent accessible à tous. Elle offre instantanément des moyens d’expression infinis. Avec l’abstraction géométrique, j’ai tout de suite senti une connexion visuelle très forte.

Mes recherches m’ont amenée à m’intéresser plus particulièrement à l’art optique et cinétique. J’aime nouer un dialogue avec le spectateur à partir des illusions d’optique que je crée avec mes totems.