Une entrepreneure marocaine lauréate du programme Woman Of Africa 2020

Qui est Selma El Antari ?

Âgée de 28 ans et originaire d’Essaouira, Selma El Antari, diplômée de l’ESCP Europe, Paris, fait partie de la sélection finale pour le programme Women In Africa WIA 54 2020. La jeune entrepreneure marocaine va représenter le Maroc et la ville à travers sa marque de produits de terroir Terre Brune.

Le projet WIA 54 est une initiative pour les femmes entrepreneurs africaines à haut potentiel qui construisent l’Afrique de demain. Le Projet WIA 54 récompense chaque année 54 femmes cheffes d’entreprise, de tous les pays du continent.

La lauréate marocaine pour l’édition 2020 est une jeune entrepreneure originaire d’Essaouira. Selma El Antari, fille d’un homme spécialisé depuis 25 ans dans les huiles, et spécialement l’huile d’olive, elle a choisi, après ses études, de suivre les pas de son père en lançant sa propre coopérative et sa marque de produits de terroir, Terre Brune. La marque est née alors que Selma était encore étudiante. Terre Brune est le fruit d’un projet de fin d’études présenté pour l’obtention de son Master.

Un commerce plus responsable
À travers le projet WIA 54, Selma El Antari présentera le Maroc et Essaouira avec sa coopérative Beni Antar qui prône une vision globale d’un commerce plus responsable, répondant aux exigences des consommateurs avec la traçabilité et l’authenticité des produits. Spécialisée dans la production et la commercialisation des produits du terroir marocain, principalement l’huile d’argan et ses dérivés, labellisés aux normes les plus exigeantes à l’échelle nationale et internationale. Ancrée dans la culture marocaine et portée par une maîtrise parfaite de la production, la marque Terre Brune se met en avant sur son marché par une identité construite autour de valeurs fortes et revendiquées, un positionnement éco-responsable avec une économie solidaire en faveur de l’émancipation de la femme. “Notre gamme est composée d’huile d’argan (alimentaire et cosmétique) et de amlou déclinés en différents goûts : Beldi, Light, Pistache, Chocolat. La recette Light s’adresse aussi aux personnes diabétiques. Celle au chocolat, permet de remplacer le «nutella» par une pâte à tartiner healthy”, nous a déclaré la lauréate de WIA 54.

Heureuse de participer à ce concours aux côtés de jeunes autres entrepreneures africaines, Selma a découvert le programme de Women In Africa au Maroc. “J’ai connu le programme il y a un an à Essaouira lors des états généraux des entreprises citoyennes initié par Thinkers & Doers, du 28 au 30 juin 2019. C’est là où j’ai eu l’occasion de présenter ma startup, et j’ai pu attirer l’attention d’autres entrepreneures africaines qui m’ont parlé du programme. J’ai donc fait mes recherches et envoyé ma candidature, et me voilà sélectionnée pour représenter mon pays”, nous explique Selma. Pour lancer une startup, Selma conseille aux jeunes de miser sur la combativité et la conviction.

“Lorsque je me suis lancée au début dans la gérance de la première coopérative, je me suis rendu compte que je n’atteignais pas les résultats escomptés et c’était extrêmement frustrant. J’ai refusé d’abandonner alors je n’étais qu’au début du projet, j’ai choisi de me battre et mes efforts ont fini par payer. La vie d’un entrepreneur est un challenge constant, le fait de réussir et de voir son projet prendre de l’ampleur est un pur bonheur”, conclut Selma.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger