Entre les marocains et leur police : Une relation de confiance qui se renforce


Grâce à des efforts pour être plus proche de la population, la police gagne en humanité et en accessibilité, notamment par sa présence marquée sur les réseaux sociaux. En effet, la transformation digitale de la police marocaine a joué un rôle essentiel dans l’amélioration de sa relation avec les citoyens.

Une présence active sur les diverses plateformes de réseaux sociaux telles que Facebook, Twitter, et Instagram, a permis à la police d’ouvrir de nouveaux canaux de communication favorisant une interaction rapide et directe. Ainsi, ce n’est plus rare de voir des citoyens qui taguent directement ces comptes pour exprimer leurs préoccupations, signaler des incidents ou même demander de l’aide en temps réel.

En plus de faciliter la communication, la présence en ligne de la police contribue également à une meilleure perception de cette institution. Les citoyens peuvent suivre les activités et les initiatives de la police, comprendre mieux les enjeux de sécurité et voir les efforts déployés pour leur bien-être. Cette visibilité renforce la confiance et permet de construire une image plus positive et proche du citoyen.


Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon le dernier Trust Index de l’Institut marocain d’analyse des politiques, publié en mars 2022, la confiance envers la police s’élève à 92%. Un score impressionnant qui dépasse largement celui accordé aux institutions élues. Ce haut niveau de confiance montre combien les eforts pour renforcer les liens avec la communauté portent leurs fruits. L’aspect le plus touchant de cette évolution est peut-être l’admiration que nos enfants portent à nos policiers. Prenons l’exemple du petit Achraf de Casablanca, qui, du haut de ses sept ans, rêve déjà de rejoindre les rangs de la sûreté nationale.

En réponse à son enthousiasme, la préfecture de police de la ville a organisé en sa faveur, le 19 janvier 2023, une réception spéciale. Ce jour-là, Achraf a pu enfiler un uniforme de policier, visiter les bureaux et même poser pour des photos avec les agents. Ce geste montre bien plus qu’une simple attention ; il révèle un désir profond de la police de s’ancrer dans la communauté, surtout auprès des plus jeunes.

Ces initiatives ne sont pas isolées. À travers le pays, la Direction générale de la sûreté nationale multiplie ces moments de partage, affirmant son engagement d’une police citoyenne, proche du peuple. Ces efforts ne font que renforcer l’image d’une institution non seulement protectrice mais aussi profondément enracinée dans le tissu social.

La transformation de la police marocaine en une force plus humaine et accessible est un changement majeur qui redéfinit notre manière de voir ceux qui nous protègent. Les Marocains ressentent désormais une vraie connexion avec leur police, perçue non seulement comme un bouclier contre les dangers mais aussi comme un pilier essentiel de notre société.

Articles similaires