Enseignement: Le gouvernement met fin au système de contractuels dans les AREF


Après une lutte acharnée et prolongée depuis 2016, les enseignants marocains peuvent enfin célébrer une victoire significative. Le Conseil de gouvernement, mené par le ministre de l’Éducation nationale, Chakib Benmoussa, a franchi une étape décisive en adoptant, jeudi 25 janvier 2024,  le décret n°2.24.62. Ce décret marque la fin du statut précaire des enseignants contractuels au sein des Académies régionales d’éducation et de formation (AREF), une issue tant attendue par le corps enseignant.

Mustapha Baitas, ministre délégué chargé des Relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement, a déclaré lors d'un point presse que cette réforme représente un tournant majeur. En plus de la suppression du statut de contractuel, le décret apporte un statut unifié et sécurisé pour tous les fonctionnaires de l’Éducation nationale, incluant ceux recrutés depuis 2016.

"Le gouvernement a entendu et répondu à la demande légitime des enseignants pour plus de stabilité et de reconnaissance," a affirmé Baitas. Cette reconnaissance se traduit par l'adoption des lois 04.24 et 03.24, mettant un terme au recrutement contractuel et effaçant le terme "contractuels" de la législation.


"Nous franchissons aujourd'hui une étape cruciale vers une éducation nationale plus stable et respectueuse de ses acteurs," a ajouté le porte-parole du gouvernement, soulignant l'importance de cette réforme dans le contexte des changements actuels au Maroc.

 

 

Articles similaires