"L'ENSEIGNEMENT À DISTANCE N'EST PAS APPLICABLE"

Entretien avec Kenza Benbrahim Chraïbi, juriste à Casablanca

Kenza Benbrahim Chraïbi prépare un recours judiciaire contre le gouvernement pour avoir décrété la fermeture des écoles à Casablanca. Une décision qui est, selon elle, arbitraire et inadmissible car elle constitue une illégalité en flagrante contradiction avec les principe d’égalité défendu par la Constitution.

Vous voulez intenter un procès contre le gouvernement pour avoir fermé les écoles.
J’introduis un recours au tribunal administratif de Casablanca contre l’Etat pour excès de pouvoir en vertu de la loi 41-90 instituant les tribunaux administratifs. Ce contentieux se subdivise en deux grandes catégorises de litiges: soit il porte atteinte à la règle de droit et donc il constitue une illégalité; soit il a causé un préjudice à un administré. Nous, ce qui nous concerne aujourd’hui, c’est le premier cas. Car nous estimons que la fermeture des écoles est une décision arbitraire et inadmissible. Elle porte effectivement atteinte à la règle de droit et constitue donc une illégalité.

En quoi, selon vous, constitue-t-elle une illégalité?
Tout d’abord, parce que le droit des enfants est bafoué. Ensuite, elle provoque une disparité importante entre les classes sociales. Or, cette décision se met en contradiction flagrante avec les fondements de la Constitution marocaine, qui garantit l’égalité des classes sociales dans le domaine de l’enseignement.

La raison avancée par le gouvernement de protéger les enfants contre la propagation du virus ne suffit-elle pas pour justifier cette décision?
Je ne conteste pas la volonté de l’Etat de protéger la population. En revanche, ce que je conteste, c’est que le gouvernement veut obliger les enfants à faire des études à distance. Parce qu’aujourd’hui, on peut annuler l’école, on peut décréter une année blanche pour des raisons pandémiques. Mais on ne peut pas imposer l’enseignement à distance aux familles qui n’ont pas les moyens technologiques nécessaires, n’ont pas les capacités pédagogiques ou tout simplement n’ont pas le temps parce qu’elles travaillent. L’enseignement à distance est destiné normalement aux étudiants dans l’université qui ont une certaine autonomie.

Pour vous, l’enseignement à distance n’est pas efficace?
Non seulement, il n’est pas efficace mais je remets en cause totalement cet enseignement à distance parce qu’il n’est pas applicable. La preuve de son inefficacité, c’est que le ministère de l’éducation nationale, luimême, n’a pas pris en compte les cours dispensés pendant le confinement. C’est pour cela que j’introduis ce recours pour annuler cette décision.

Avez-vous le soutien des associations des parents d’élèves pour votre action?
Ces associations me soutiennent déjà. J’ai reçu beaucoup de messages de soutien de la part des parents d’élèves, qui devraient se mobiliser en masse pour faire réussir ce recours.


Laisser un commentaire

X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger