Engagement royal sans faille en faveur des jeunes

La Fête de la Jeunesse, qui sera célébrée samedi 21 août 2021 par le peuple marocain, offre l'occasion de mettre en avant l'engagement sans faille du roi Mohammed VI en faveur de la promotion de la place des jeunes dans la dynamique sociétale et de leur participation politique et économique.

Cet événement, qui coïncide cette année avec le 58e anniversaire du roi Mohammed VI, permet ainsi de jeter la lumière sur les efforts déployés par le souverain pour la valorisation et l'épanouissement de cette frange de la population, placée au cœur du processus du développement.

En effet, le roi n'a eu de cesse, depuis son accession au trône, de multiplier les initiatives et les gestes pour garantir l’épanouissement social et culturel des jeunes, qui représentent près du tiers de la population, protéger leur santé physique et mentale, les préserver de toute déviance ou aléa social, et leur assurer des formations qualifiantes qui leur permettent de contribuer, pleinement et de manière efficiente, aux activités productives et au développement de leur société dans tous les domaines.

Centres de formation, de qualification et d’insertion pour jeunes, centres socio-éducatifs, complexes socio-sportifs, espaces de prise en charge des jeunes souffrant de conduites addictives, espaces dédiés aux nouvelles technologies de l'information et de la communication, promotion des activités génératrices de revenus, programme d’appui à l’accès au financement des jeunes porteurs de projets, autant de structures et d’initiatives qui consacrent la politique de proximité et l’approche royale d’un développement humain, inclusif et durable.

Destinés à préparer les jeunes pour des lendemains meilleurs, à promouvoir et stimuler leur créativité et à valoriser les potentialités dont ils sont porteurs, ces structures et actions témoignent, sans ambages, du souci permanent du souverain de demeurer à l'écoute des préoccupations spécifiques et légitimes des jeunes où qu’ils soient et quelles que soient leurs conditions socio-économiques.

Cette haute sollicitude royale envers les jeunes s’est aussi manifestée au moment de l’élaboration du nouveau modèle de développement. En fait, le roi avait, dans son discours à la nation à l'occasion du 65e anniversaire de la révolution du roi et du peuple, le 20 août 2018, insisté sur «la nécessité de placer les questions de la jeunesse au cœur du nouveau modèle de développement».

La Commission spéciale sur le modèle de développement (CSMD), créée par le souverain à cet effet, a d’ailleurs veillé à ce que les jeunes soient impliqués dans le processus de consultations engagé et que leurs attentes et préoccupations soient prises en compte dans le rapport final.

Ainsi, le rapport général de la CSMD, prévoit parmi les choix stratégiques du nouveau modèle de développement l’inclusion et l’épanouissement des jeunes, en multipliant les opportunités et voies de participation.