Energies renouvelables: l’expérience marocaine mise en avant en Finlande

Noor PV1


L’expérience marocaine pionnière dans le domaine des énergies renouvelables a été mise en avant en tant que "modèle" à suivre lors d’une rencontre mardi à Vaasa (Ouest de la Finlande) sur l’avenir énergétique en Afrique.

Ce success-story marocain s’appuie sur une stratégie énergétique nationale visant la sécurisation de l'approvisionnement en la matière tout en adoptant une démarche de développement durable, a indiqué l’ambassadeur du Royaume en Finlande, Mohamed Ariad.

"Avec des ressources solaires abondantes et une position stratégique au cœur d’un carrefour énergétique, le Maroc offre plusieurs opportunités d'investissements dans le secteur de l'énergie propre, en droite ligne de la vision de SM le Roi Mohammed VI", a expliqué M. Ariad.

Dans ce contexte, il a souligné que ce plan d’action a permis au Royaume de se lancer dans une transition énergétique remarquable à travers la mise en place de plusieurs programmes visant à optimiser l'exploitation des ressources naturelles, à préserver l’environnement et à pérenniser le développement économique et social.

A cet égard, M. Ariad a cité la réalisation de la Centrale Noor I, la plus grande centrale mono-turbine au monde à ce jour avec une capacité de production de 160 MW.

Il s’agit, a-t-il dit, d’une étape importante dans la mise en œuvre des grands projets d’énergies renouvelables, en ligne avec l'objectif de porter la part des sources renouvelables dans le mix électrique national de 42 pc en 2020 à 52 pc en 2030.

En outre, le diplomate n’a pas manqué d’inciter les entreprises finlandaises à tirer profit de ces grandes potentialités qu’offre le Maroc en tissant des partenariats avec les opérateurs économiques marocains pour promouvoir davantage leur présence dans ce secteur prometteur.

Il a, par ailleurs, réitéré la volonté du Royaume de partager son expertise et son savoir-faire dans le domaine des énergies vertes avec les pays amis en Afrique subsaharienne, rappelant que le Maroc ambitionne également de renforcer l’intégration régionale en s’ouvrant davantage sur les marchés euro-méditerranéens de l’énergie et en harmonisant les législations et des réglementations énergétiques.

D’autre part, Maissa Ftiti, responsable au sein du Centre technologique Merinova, organisateur de l’évènement, a mis l’accent sur l’importance pour les acteurs énergétiques en Finlande d’investir dans le Royaume, "un pays qui a franchi un pas de géant dans ce domaine".

Il est grand temps pour les sociétés finlandaises de renforcer leur présence et activités en Afrique en général, notamment au Maroc qui s’érige en un modèle réussi dans le développement des énergies propres, a déclaré à la MAP Mme Ftiti, en marge de cette rencontre qui s’inscrit dans le cadre de l’"Energy Week", le plus grand évènement du genre en Finlande.

Ce rendez-vous, qui connait la participation de plus de 160 participants, vise à faciliter l’établissement de partenariats entre les professionnels du secteur dans le pays nordique et leurs homologues venus de plusieurs pays émergeants, notamment en Afrique et en Asie.