Energie solaire : La centrale solaire Noor III de Ouarzazate au repos forcé


La centrale solaire Noor III de Ouarzazate est actuellement hors-service en raison d’une fuite ayant touché le système de stockage de sels fondus du parc solaire, a indiqué dans un communiqué daté du 24 mars 2024, ACWA Power International. Le couac technique ne sera rétabli qu’en novembre 2024, estime la compagnie saoudienne d’énergie solaire.

Les pertes financières qui découleront de l’arrêt forcé de la centrale ont été quantifiées à 47 millions de dollars (près de 473 millions de dirhams). Doté d’une capacité de 150 mégawatts, le parc solaire avait été mis à l’arrêt pendant près d’un an, vers la mi-2021, apprend-on.


ACWA Power International a mis en place un plan d’intervention consistant en la réparation du réservoir endommagé, soulignant qu’un éventuel recours à la construction d’un nouveau réceptacle pourrait être envisagé. Le géant saoudien d’énergie solaire publiera en temps réel l’état d’avancement de son intervention via ses canaux de communication classiques.

Le projet Noor III de Ouarzazate est doté de 7 400 héliostats HE54, développés par la société d’ingénierie espagnole SENER. La centrale solaire disposait d'un "tracker solaire" permettant de diriger les rayons solaires vers un récepteur d'une capacité de 600 MW thermiques, installé au sommet d’une tour solaire de 250 m de hauteur.

Pour rappel, le groupe saoudien possède une participation de 75% dans la société qui contrôle le projet Noor III de Ouarzazate, qui a été lancé en octobre 2018.

Articles similaires