El Otmani: Le gouvernement poursuit la réforme du secteur bancaire

L'exécutif poursuit la réforme du secteur bancaire pour accompagner le financement des petites et moyennes entreprises (PME), a indiqué, mardi à Rabat, le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani.

Répondant à une question centrale sur "la politique générale du gouvernement pour la mise en oeuvre de la contribution du secteur bancaire et le financement dans le développement, l'auto-emploi et le soutien des petites et micro-entreprises", lors de la séance mensuelle consacrée à la politique générale à la Chambre des conseillers, M. El Otmani a affirmé que cette contribution est tributaire de l'accompagnement continu et efficace du secteur dans la poursuite de sa réforme et dans la mise en place d'un climat propice à son rôle essentiel dans le développement.

Il a mis l'accent sur la nécessité de l'implication active des établissements bancaires et financiers dans la dynamique du développement au Maroc, comme l'a souligné SM le Roi Mohammed VI à l'ouverture de l'actuelle année législative, mettant la lumière sur certaines mesures prises pour soutenir les petites et les micro-entreprises.

Le gouvernement a pris de nombreuses mesures incitatives et adopté des programmes d'accompagnement, notamment en ce qui concerne le cadre fiscal, le soutien de l'encadrement, la stimulation des investissements et la simplification de l'accès au financement, visant principalement à renforcer la capacité des petites et micro-entreprises et à améliorer leur compétitivité, ainsi que l'amélioration des conditions d'accès aux marchés publics, l'accélération du remboursement de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et la promotion de l'accès au financement, a-t-il relevé.

M. El Otmani s'est également attardé sur le cadre institutionnel qui stimule et renforce l'esprit entrepreneurial et la créativité, notant que le gouvernement s'est attelé sur la mise en place d'un calendrier de réformes législatives et de mesures volontaristes dans le domaine de la compétitivité de l'économie nationale et de l'amélioration du climat des affaires.

Afin de stimuler l'investissement et de soutenir les entreprises, en particulier les micro-entreprises et les PME, poursuit le Chef du gouvernement, les dernières mesures prises concernent notamment l'adoption de la loi relative à la modification du cinquième livre du code du commerce, concernant les procédures relatives aux difficultés de l'entreprise, la réforme du droit des sociétés par actions et des sociétés à responsabilité limitée et l'adoption d'un système fiscal progressif sur les bénéfices des sociétés, ainsi que d'élargissement des avantages accordés aux exportateurs et aux établissements qui fabriquent des produits destinés à l'export.

Le gouvernement s’attelle aussi à diversifier ses partenaires économiques, à s'ouvrir sur de nouveaux marchés et à s'orienter vers une coopération économique Sud-Sud, notamment en ouvrant des marchés d'investissement en Afrique, a-t-il assuré.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case