Après les excuses d'El Othmani ramid renonce à sa démission à la suite d’un appel téléphonique du Roi Mohammed VI

Dans un post publié sur sa page Facebook le 1er mars 2021, le ministre d’État chargé des droits de l’Homme et des relations avec le Parlement, El Mostapha Ramid, explique avoir renoncé à sa décision de démissionner de ses fonctions ministérielles à la suite de l’appel téléphonique qu’il a reçu du Roi Mohammed VI.

«Sa Majesté a exprimé qu’il tenait à son ministre d’État et que ce dernier devait continuer à assumer ses responsabilités. Je n’avais que le devoir de lui obéir et d’exécuter rapidement son ordre», a-t-il écrit. Rien donc à voir avec les excuses de Saâd Eddine El Othmani, qui ont été présentées comme le motif qui a poussé Ramid à renoncer à sa décision! Pour rappel, M. Ramid a adressé sa démission le 26 février 2021 à son Chef de gouvernement dans laquelle il a argué du fait que son état de santé détérioré l’empêche d’assumer ses responsabilités.

M. Ramid a subi trois interventions chirurgicales, dont une au niveau de la gorge et une autre au niveau des reins en un peu moins de deux ans. Son état de santé actuel s’améliore. Mais ce n’était pas la goutte qui a provoqué le ras-le-bol de Ramid. Il était plutôt remonté contre El Othmani, qui ne l’a pas tenu au courant de la décision prise par décret et en conseil de gouvernement (vendredi 26 février), de convoquer une session extraordinaire du Parlement mardi 2 mars.