"El Jadida, fragments de vie", de Mustapha Jmahri

Ce livre rassemble des textes consacrés à une trentaine de familles marocaines ou étrangères issues de la ville d’El Jadida et qui ont été publiés, ces dix dernières années, dans la presse marocaine.

C’est une expérience réellement originale, que celle que mène, depuis 27 ans, le journaliste et écrivain Mustapha Jmahri. En effet, cet amoureux de la ville d’El Jadida édite des livres consacrés à cette cité, à son histoire, ses lieux de mémoire et les personnalités qui y ont vécu, dans le cadre d’une série baptisée Les Cahiers d’El Jadida. Il vient, en ce mois de septembre 2020, d’éditer El Jadida, fragments de vie, 21ème ouvrage de la série. Un livre de 160 pages dans lequel l’auteur a rassemblé des textes pour la plupart déjà publiés dans des journaux ou des revues, mais qu’il a tenu à revoir et éventuellement à compléter.

Profils attachants
M. Jmahri écrit dans un texte de présentation que «les différents textes abordent une expérience, une tranche de vie, un résumé de parcours mais comportent aussi des détails, souvent méconnus, sur la vie passée, dans ce terroir, avec sa population aux origines diverses, avec sa culture propre et ses traditions transmises de générations en générations. Sous forme d’articles ou de témoignages, chaque texte, long ou court, présente des bribes de telle ou telle existence d’une famille et éclaire certains aspects de la vie locale ou nationale qui ne manqueront pas d’intéresser le chercheur comme le simple lecteur.»

Comme son titre l’indique, le livre raconte en effet la vie, le parcours de certaines personnalités qui ont marqué l’histoire de la ville d’El Jadida. Une histoire récente qui démarre quelques années avant l’instauration du protectorat en 1912 et l’arrivée des Français dans la ville jusqu’à maintenant. Des Français qui sont morts au Maroc ou sont rentrés en France mais qui ont gardé des liens solides avec El Jadida. Tout comme des Jdidis de souche ou d’adoption… Le point commun, chacun d’entre eux a contribué à l’essor de la capitale des Doukkalas.

La couverture du livre est illustrée d’une photo inédite de S.M. Hassan II posant la première pierre de l’usine pharmaceutique Le Petit Pharmagreb à El Jadida, le 8 octobre 1963, en présence de plusieurs personnalités marocaines et étrangères. La préface est du professeur Jean-François Géraud, maître de conférences à l’université de la Réunion, natif d’El Jadida.

Parmi les personnalités qui ont fait l’objet de textes, l’historien Christian Feucher, le général Abdelhak El Kadiri, la pharmacienne Josette Lasserotte, Jacques Abergel, directeur général d’Europe 1, Henri Benouaïch, PDG du port de Menton, la militante algérienne Zehor Kahia-Tani, le Mazaganais Joseph Amiel et bien d’autres.

Ecrit dans un style narratif simple, du descriptif comme sait le faire M. Jmahri, des profils tout aussi attachant l’un que l’autre, le livre se laisse lire sans jamais être lassant.


Laisser un commentaire

Merci de cocher cette case
X

Télécharger le magazine Maroc Hebdo

Télécharger